WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié

La vitesse est la forme d’extase dont la révolution technique a fait cadeau à l’homme. _Milan Kundera

Installer WordPress c’est aujourd’hui très simple, prendre un nom de domaine ainsi qu’un hébergement mutualisé, c’est l’affaire de quelques minutes seulement (cf: installer WordPress facilement). En revanche, l’installation et la configuration d’un serveur dédié c’est autre chose

Cet article est le compte-rendu du déménagement de Formation internet, d’un hébergement mutualisé vers un serveur dédié.

 

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié le web devrait etre rapide

Commençons d’abord par quelques définitions :

  • Serveur dédié: Serveur qui est mis à disposition d’un seul client par un hébergeur. Le serveur dédié peut être administré à distance via le réseau Internet ou administré par l’hébergeur. Dans le second cas, on parle de serveur dédié info-géré. On parle de machine entièrement dédiée par un hébergeur de sites Web lorsque le client a la possibilité de gérer, non seulement les fichiers sur le serveur, mais également les applications ainsi que leurs configurations et de serveur semi-dédié lorsque le client a uniquement accès aux fichiers du serveur.
  • Hébergement mutualisé: Concept d’hébergement internet destiné principalement à des sites web, dans un environnement technique dont la caractéristique principale est d’être partagé par plusieurs utilisateurs. Cette architecture est adaptée pour des sites d’importance et d’audience faible ou moyenne, ne sollicitant que ponctuellement les ressources du ou des serveurs servant à l’hébergement (processeur, mémoire vive, espace disque, bande passante). L’administration du ou des serveurs est assurée par un intervenant tiers (et non par le titulaire de l’hébergement).

Sources http://fr.wikipedia.org

 

Pourquoi changer de serveur ?

Ce site était à l’origine installé sur un hébergement mutualisé (OVH perso avec 1 base SQL) et j’en étais très satisfait.

Au fil du temps, les visites quotidiennes ont augmentées (j’en profite d’ailleurs pour vous remercier;) atteignant aujourd’hui des pointes à 800 visiteurs/jour. Ces dernières semaines, j’ai constaté de plus en plus de problèmes sur les temps de chargement et/ou des erreurs serveur.

J’ai bien sûr cherché à optimiser le site : Mise en Cache, CDN CloudFlare, suppression de Plugins,  etc… Ces modifications ont permis un léger mieux mais ce n’était toujours pas satisfaisant!

Pour la petite histoire, j’ai découvert que je partageais cet hébergement mutualisé avec pas moins de 118 autres sites…

 

Serveur dédié, LA solution ?

Au cours d’une discussion avec Stéphane de 4h18, ou je lui faisais part de ces problèmes, ce dernier me conseille le passage sur serveur dédié. Naturellement se pose tout de suite la question du prix, la difficulté technique et le temps de mise en oeuvre d’un tel déménagement.

  • Tout d’abord le prix: Solution retenue, Kimsufi 16G à 40€/ht par mois
  • Difficulté de mise en oeuvre: Facile à Moyenne
  • Temps du déménagement: 5 heures, tout compris

 

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié serveur dedie

Installation du serveur dédié Kimsufi

Lorsque l’on passe sur un serveur dédié, il faut tout d’abord choisir une distribution, n’en déplaise aux puristes, linuxiens ou autres, j’ai opté pour la Gentoo 2006 – 64 bits (release 2 OVH) pour des raisons évidentes de temps et de facilité de mise en oeuvre.

Ensuite on sélectionne la durée d’abonnement du serveur de 3 à 12 mois, on valide et on paie, pour finir, on  attends le mail de confirmation (environ 12h00 dans mon cas) qui annonce la mise en place du serveur, les logins, mots de passe, etc..:

  • Web : apache2 / php5 (suPHP) / ssl
  • Base : MySQL5 / phpMyAdmin
  • E-mail : qmail / vpopmail* / courier-imap / qmailadmin / spamassassin / clamAV
  • FTP : proftpd
  • Admin : Webmin / OVHm / Webalizer

 

Ajouter son domaine sur le serveur

Voici les étapes pour la création du domaine et son installation sur le dédié.

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié webmin 300x117

Se connecter sur Webmin

 

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié ovhm 300x113

Ouvrir le Virtual Hosting Management

 

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié ajouter domaine 300x264

Ajouter le domaine

 

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié configurer domaine 300x194

Le configurer (penser à PHP5 et SQL)

Enfin, redémarrer les services…

L’espace disque est créé sur le serveur, il ne reste plus qu’à se munir des identifiants FTP et commencer le transfert du site…

Attention, à ce stade les DNS du domaine n’ont pas encore été changées! Et mon URL pointe encore sur le mutualisé.

 

Déménager WordPress sur le dédié

Il existe plusieurs façons de procéder pour un déménagement, pour ma part j’ai choisi l’export/import de la Base de Données (BDD) et la copie via FTP des répertoires et fichiers, et ce pour une copie à l’identique.

  • Aller sur phpMyAdmin d’origine et sélectionner la BDD WordPress
  • L’ exporter intégralement (en version compressée)
  • Créer une nouvelle BDD sur le dédié et importer la BDD d’origine (Nota: Vous aurez  peut-être besoin de modifier ultérieurement le fichier « wp-config.php » pour faire quelques ajustements, notamment si le mot de passe de connexion à MySQL est différent, nom de la base, etc)
  • Copier tous les fichiers et répertoires de l’ancien hébergement vers le dédié
  • Changer le pointage des DNS du nom de domaine vers le serveur Kimsufi
C’est terminé! Quelques minutes plus tard, OVH procéde au changement et à la propagation des DNS. Le nom de domaine pointe enfin vers le serveur dédié.

 

Remarques importantes

  • Lors de ce déménagement, j’ai tout d’abord fait une sauvegarde complète de mon site WordPress (fichiers + BDD)
  • J’ai choisi une installation simplifiée du serveur dédié et bien sûr, la configuration est encore très perfectible
  • J’ai conservé l’hébergement mutualisé et son contenu pendant 48h00 afin de pouvoir basculer rapidement en cas de problème

 

Quels avantages au final?

  • J’ai la main sur mon serveur et je vais pouvoir installer plusieurs domaines
  • Je peux à présent bénéficier des fonctionnalités multi-sites de WordPress
  • Je dispose de la totalité de ma bande passante
  • J’ai constaté un réel gain en vitesse avec et/ou sans cache
  • Le plugin de cache utilisé est W3 Total Cache en mode « Disk Enhanced », j’essaierais « Memcached » plus tard
  • Je n’ai pas relevé d’erreurs serveur (enfin pour l’instant;)

 WordPress, changer de serveur Mutualisé à Dédié pingdom tools 300x89

L’opération déménagement du site Formation internet a duré 5 heures en tout et pour tout (une fois le serveur dédié créé) et je n’ai pas rencontré de difficulté majeure. Il reste encore quelques ajustements à effectuer afin de tirer pleinement partie du serveur, cela fera très certainement l’objet d’un nouvel article…

Special thanks to Stéphane pour son temps, ses conseils et son aide précieuse…

18 commentaires

  1. Là, c’est quand même la version idyllique du dédié. Le coté obscur, c’est que toute la gestion du système est à la charge de l’administrateur. Quand il y a un couac dans le serveur de mail, un pirate qui utilise ton dédié pour spammer la planète, une mise à jour PHP ou MySQL … à faire, ce n’est plus l’hébergeur qui la prend en charge mais TOI… Bref, un minimum de compétences Unix s’imposent.

  2. Bonjour Philippe,

    Idyllique, hummm voyons voir, je dirais oui..!

    A noter, même si je ne l’ai pas précisé dans l’article, que j’ai opté pour l’option « Sécurité totale du serveur » à 150€ par an. Le temps pour moi de me faire la main sur le dédié…

    Les mises à jour PHP, MySQL se gèrent assez simplement via Webmin, et de nombreuses autres fonctionnalités sont mises à disposition afin de faciliter la gestion.

    Je confirme néanmoins qu’un minimum de connaissances/compétences et quelques amis (merci stéph;) sont nécessaires pour aller plus loin.

  3. Bonjour
    C’est vrai, que ça n’a rien de sorcier, de passer d’un mutualisé à un serveur dédié préinstallé.
    Cependant, je pense que ce n’est pas aussi simple que ce vous écrivez dans votre billet.
    Notamment, il manque toute la partie sécurisation du serveur, pour parer à toute sorte d’attaques.
    Donc installer c’est relativement simple, administrer, je pense que c’est tout de même plus réservé à des spécialistes.

    La différence de coût entre un hébergement mutualisé à 15-30 euros par an, et un serveur minimum 25-40€ par mois, n’est pas non plus à la portée de tous, même avec des sites qui tournent bien.

    Il faut aussi savoir que les performances sur les hébergements mutualisés sont très différents d’un hébergeur à l’autre. Notamment, il y a énormément de vendeurs de tout « illimité », ce qui n’existe pas.
    Je connais de nombreuses personnes qui sont parties de chez moi pour de l’illimité moins cher que mon limité, et qui sont revenus quelques semaines après.

  4. Bonjour et merci de votre commentaire.

    Je confirme que l’installation s’est passée sans encombre et en toute simplicité. L’option sécurité garantie par OVH suffisante à mon goût, du moins pour débuter.

    Le prix reste au final un des plus gros frein!

    En revanche quel plaisir que de profiter d’un hébergement si réactif;) mais je pense que vous devez le savoir mieux que moi, il me semble que vous louez aussi vos serveurs chez OVH ?

  5. L’option « sécurité totale » prend certes en charge l’Activation du NetBoot, l’application des releases dès leur parution et la mise à jour des noyaux GR Sécurity. C’est bien mais si la sécurité d’un serveur se limitait à celà, ça se saurait.

    Il faut ajouter à celà, que sur la gamme Kimsufi (offre lowcost) tu as UN disque dur, pas de RAID. Un pepin disque, et tout s’arrête. N’oublions pas non plus qu’il n’y a pas de support technique sur kimsufi, l’intervention est payante si elle n’est pas la faute d’OVH…

    Mettre à jour les versions de PHP ou MySQL via Webmin ? A moins d’utiliser la ligne de commande Webmin pour recompiler Apache, je ne vois pas…

    J’utilise deux serveurs dédiés OVH depuis 2004. Gamme pro pour la production et Kimsufi pour le développement et les sauvegardes. Deux incidents techniques en 8 ans. Un disque qui dégage (indispo de 48h.) et une intrusion. Par obligation, j’utilise des prestations d’infogérance externe : je n’ai ni la compétence ni le temps de gérer le volet technique d’un hébergement. Cela augmente notablement le coût annuel de l’hébergement, mais c’est le seul moyen d’avoir une véritable qualité de service.

    Objectivement, le Kimsufi seul c’est une voiture sans roue de secours et sans assurance. Ca roule, tant qu’on ne crève pas et qu’on a pas d’accident. Le jour où on crève ou que l’on cartonne, … il faut accepter de ne pas forcément retrouver un jour sa voiture, et de ne pas savoir combien de temps va durer la réparation.

    A coté de ça, j’utilise des prestations mutualisées chez des hébergeurs cPanel qui offrent un Panel de gestion nettement plus évolué que ce que propose OVH. Ce n’est pas le même usage, mais pour du WordPress je considère à ce jour que c’est le meilleur compromis coût/simplicité/efficacité.

    Ma conclusion, c’est que rien n’est blanc ou noir. Il y a des besoins et des solutions très différents, pas de réponse universelle à tous les besoins.

  6. Bonjour Philippe,
    Merci de ces précisions et de ce retour d’expérience.

    Je ne suis pas pro OVH et je n’ai d’ailleurs aucune affiliation avec un hébergeur. Dans le cas de l’offre Kimsufi, c’est le rapport qualité/prix qui m’a convaincu.

    Deux incidents en 8 ans, je trouve que c’est honnête, sur un mutualisé en 2 ans, j’ai cumulé jusqu’à 5 incidents majeurs.

    Afin de parer aux éventuels problèmes de « crash » disque, j’effectue une sauvegarde chaque semaine, de plus une copie intégrale de mon site est également hébergée sur un mutualisé (une version de secours au cas où), en cas de problème sur le dédié cela prendrait le temps d’une propagation des DNS et le site serait de nouveau en ligne.

    Ta conclusion est celle à laquelle j’arrive, il y a des avantages et inconvénients à toutes solutions, il se trouve qu’aujourd’hui je vois plus d’avantages à fonctionner comme cela.

  7. Bonjour,

    en tant néophyte, j’avais besoin de passer d’un mutu à un dédié.
    La migration n’est pas toute simple, mais on a vite fait de croire qu’une fois la migration terminée tout est réglé.

    Pour ma part ça n’a pas tardé, quelques jours après avoir été sur le dédié une société spécialisée dans le piratage a attaqué mon site pendant deux mois avec une certaine discrétion et sans laisser trop de traces de son passage afin de tuer mon référencement.

    Mon dév n’a pas chômé, un nouveau script était créé chaque jour pour pénétrer le serveur !

    Il est indispensable selon moi d’avoir quelqu’un qui connait entièrement le sujet pour contrôler le serveur !

  8. J’ajoute que malgré ces déboires, tout ce temps nécessaire, je ne regrette pas la migration mutu OVH vers super mini plan OVH. La différence de réactivité est impressionnante. Avant le site plantait tellement qu’il était parfois impossible de créer un article sous WordPress…

  9. En effet, mes serveurs sont chez eux.
    Rapport qualité/prix indiscutable. Après, leur service technique n’est pas toujours à la hauteur, ça dépend sur qui on tombe. Mais ce n’est pas non plus leur argument de vente.
    L’idéal étant toujours d’arriver à se dépanner tout seul.
    Et franchement, j’en ai pratiqué 1 autre bien connu avant eux, nettement plus cher, et nettement moins bon !

    Clairement, avec un serveur dédié, on profite de toute une puissance que l’on a pas sur du mutualisé.
    Mais encore une fois, certaines offres mutualisées permettent parfois d’éviter de passer à du dédié, avec tous les inconvénients qui peuvent aller avec.

  10. Au chapitre des « je découvre le dédié »

    Petite info sur la release Gentoo2 OVH : Attention, 2 oublis font que la partition racine de certains serveurs se remplie inexorablement… jusqu’à remplir les 10Go définis par défaut !!! et là c’est le drame;)

    La soluce se trouve là –> http://goo.gl/j5jei

  11. Toujours au chapitre de « je découvre le SAV made in OVH »

    Attention, comme le disait très justement Philippe, aucune assistance, je dis bien aucune assistance d’OVH si vous optez pour un dédié Kimsufi.

    Stéphane de 4h18 a demandé un misérable renseignement sur son dédié, il lui a gentiment été rappelé qu’aucun SAV n’était fourni avec son serveur;)

  12. Jean Michel Silone

    Merci pour ce retour d’expérience.
    Maintenant, si je souhaite un serveur dédié (offre Kimsufi) avec cpanel intégré, vous avez des pistes techniques ?
    (je sais administrer un serveur à partir de WHM et les comptes de mes clients sous cPanel, mais pour l’installation je suis completly noob)
    Bien à vous,
    Jean Michel

  13. Bonjour Jean Michel,

    D’après OVH, on peut installer Cpanel sur n’importe laquelle de leur distribution. Je n’ai pas d’avantage de pistes ;)
    Si ce n’est: http://www.ovh.com/fr/serveurs_dedies/cpanel.xml

  14. Jean Michel Silone

    Arf… sur ce point de vue, nous en sommes au même niveau d’info.
    C’est soit Kimsufit et Article 22 : « démerde toi comme tu peux » soit un serveur dédié chez la maison mère [OVH] avec tout ce qu’il faut et là il suffit d’aligner les €.
    Logique connue en fait :)
    Mon idée était de prendre une solution Kimsuf (car elle me suffirait, justement) et coller une administration cpanel, avec des comptes multi clients, gérés par WHM, comme je le fais actuellement.
    Je continue de chercher, si je trouve, je vous reviens.
    Merci ;)

  15. Avec un des dediés plesk d’un client, le seul soucis c’est la version php, sinon oui niveau timing je suis d’accord.

  16. Hello,
    Merci pou ce billet.
    ça fait un petit moment que j’y pense et je pense que ton article m’a motivé ;)
    Les temps de réponse de mon blog sont très décevant sur les mutu OVH :(
    Je vais opté pour un Kimsufi également je pense

  17. Tu peux largement prendre le serveur kimsuffi le moins cher à 10€. C’est celui que j’ai sur GeekPress et comme tu le sais, ça carbure quand même ^^

    Si ça peut te faire économiser 30€/mois. Surtout si tu utilises uniquement ce serveur pour un seul site !

    Par contre, je te conseille d’aller du côté de nginx, varnish et de redis pour booster la rapidité de ton site. Tu gagnera facilement 1 seconde de mois !

  18. Bonjour,

    une alternative consiste à utiliser un VPS, un serveur dédié virtuel qui apporte les avantages et la flexibilité des machine virtuelles.

    Notamment, selon la structure de l’offre de l’hébergeur il est possible d’augmenter les capacités du serveur (CPU/RAM/HD) quasiment sans impacte sur le service.
    Le coût est en général au mois au minimum et en dessous en principe d’une machine physique dédiée.
    Ah oui, aussi la mise à disposition est très rapide, quelques minutes. Pour des projets pilotes par exemple, ce peut être intéressant si on ne veut pas « polluer » son espace de production ou causer des perturbation pas forcéments prévisibles à l’avances.
    En France, OVH, Ikoula proposent du VPS attractif.

    Pour encore plus de flexibilité il y a aussi les services Amazon (AWS) et l’équivalent du VPS avec EC2. Le coût est à l’heure, on arrête et redémarre les serveurs virtuels un peu comme on veut. C’est très pratique pour du test, en dupliquant les serveur, un peu comme un copier/coller.
    Cela demande plus de connaissances techniques, une certaine habitude, mais c’est très puissant pour gérer plus d’un blog WP par exemple.

    On rentre là dans le domaine des hébergements dans le Cloud Public, Iaas, qu’offrent non seulement AWS, OVH, Ikoula, Rackspace, pour ne citer que ceux que j’ai en tête (je n’ai pas d’actions chez eux ;), mais de plus en plus d’hébergeurs, la tendance se généralisant.

    Selon le besoin de personnalisation des couches sous-jacente à WP, les solutions permettant de l’héberger en dehors de WP.com sont nombreuses et de plus en plus accessibles, même si on n’est pas un expert infrastructure.