Est-ce une bonne idée ?

Est ce que mon site va marcher? Est-ce une bonne idée? Dites moi, qu’en pensez-vous?

Voilà quelques questions auxquelles je suis régulièrement confronté lors de la création de site web, plus particulièrement lors de la conception de sites e-commerce.

Qu_en pensez vous

 

Le client, l’instigateur du projet lui-même, se pose des questions sur la viabilité de son concept, c’est bien normal me direz-vous ! Oui, j’en conviens et je trouve cela plutôt sain mais en tant que prestataire comment y répondre? simplement par OUI ou par NON, à défaut un PEUT-ETRE pourra faire l’affaire…

Qui suis-je pour juger d’une idée brillante, farfelue, d’un concept génial ou éculé et faussement novateur, je ne suis que le Webmaster, le Webdesigner, le Référenceur, et parfois même les trois à la fois ; en aucun cas un validateur agréé d’idées ou de projets qui vont à coup sûr fonctionner.

Si je peux adhérer au projet, trouver la chose originale, mon vrai boulot à moi c’est de me focaliser avant tout sur la conception internet du projet, sa visibilité, sa rédaction, sa promotion.

A ce moment là de l’article, vous êtes en train de vous dire que je noie le poisson, que j’élude la question à des fins commerciales…

Et bien Amis Lecteurs, vous avez tort !

Je réponds toujours à ces questions et je dis vraiment ce que je pense par dessus le marché !

Si tous les moyens sont mis en œuvre, si le budget est adapté (on ne fera pas du e-commerce avec un site bas de gamme non-optimisé et sans référencement) alors j’essaie de me placer du point de vue de l’internaute, du Sacro-Saint Visiteur, le futur acheteur qui au-delà de tout le travail de codage, de webdesign, de SEO/SEM, a en fin de compte le dernier mot, et je m’efforce tout d’abord de répondre à ces quelques questions :

  • Ce produit/service me donne-t-il envie d’acheter ?
  • Est-ce que ce produit/service est pour moi ?
  • Et au final, est-ce que moi j’aurais envie d’acheter ce produit/service ?

 

Sans rentrer dans des détails trop techniques (Personnas, TC,  Marketing, etc), le bon sens prime. Il faut proposer/exposer son idée aux autres, la mettre à l’épreuve. Les idées méritent d’être débattues, testées, sondées, raillées parfois. Si elles survivent alors on peut continuer et passer à l’étape suivante. N’ayons pas peur du vol de concept, débattons ! C’est encore le meilleur moyen de valider/améliorer un projet.

 

Est-ce une bonne idee

 

Vous l’avez compris, je m’implique en donnant mon avis mais je ne me vois pas faire autrement. Aussi il m’arrive de refuser un projet que je n’aurais pas compris ou assimilé, mais je refuse avant tout, les projets auxquels je ne crois pas. Ce n’est pas du luxe ou de la prétention, j’estime simplement dans ce cas là, que je ne suis pas la bonne personne pour le mettre en œuvre.

 

Et vous ? Vous avez une idée ?

 

A propos de l'auteur...

WPFormation

Fabrice Ducarme, formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur du site WP Formation.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015 ainsi qu'au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 400 articles & tutoriaux à propos de WordPress, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

5 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Cédric DEBACQ dit :
    Je rejoins ta logique Fabrice, quelque soit le projet il faut le vivre pour que cela fonctionne.
    Limite devenir co-auteur du concept du client, afin de connaître le produit/service et comme tu le dit nous sommes la bonne personne.
    Après mettre en place des étapes avec de l’interaction, une ébauche et un fil rouge pour en arrivé au concept finale.
    Comme je pense souvent une voiture même la plus puissante si il y a pas d’essence sa ne fonctionne pas, idem pour un projet.
  • Fabrice Ducarme dit :
    Cédric, tu résumes bien l’idée: il faut le vivre, se sentir concerné. C’est la plus value des artisans du web ;)
  • Sophie dit :
    J’aime beaucoup ton article. Il correspond à ma façon de voir mes prestations. La difficulté est parfois de trouver la juste limite à l’implication. Si le webmaster doit adhérer au projet, le projet reste celui du client. Le webmaster est au service de son client en lui apportant la technique et les conseils les plus efficaces possible, mais le porteur du projet doit garder la possibilité de faire des choix qui ne nous semblent pas les meilleurs. Argumenter pour convaincre, mais toujours laisser le client maître de sont projet.
    Merci pour cet article très intéressant sur la relation client.
  • Fabrice dit :
    Merci Sophie de ce commentaire et du point de vue. Le client « maître du projet » certes, mais faisant appel à un professionnel de la création Web pour garantir une solution Web optimale.

    Nous connaissons tous des clients qui ont dans leur entourage un soit disant « professionnel d’internet » qui leur a dit que les Gif animés ça attire l’oeil, ou bien encore que la création d’un annuaire payant est le marché sur lequel il faut absolument se positionner…Sic!

    Au final la vraie question est: Est-il possible d’être performant sur un projet auquel on ne croit pas? Au risque de ne pas signer, j’ai fait mon choix;)

  • Cédric DEBACQ dit :
    le laisser mettre de son projet est une chose, mais en bon professionnel nous devons être convaincant à lui apporter les meilleurs solutions.

    il n’est pas toujours facile je le comprend, il faut arriver à lui montrer des exemples pour argumenter notre savoir.

Tweet
Share
Share
Buffer