Pourquoi Google réécrit votre meta description dans 70% des cas ?

Ahref nous l’annonçait dans une étude il y a quelques temps, c’est au tour de Portent de nous le confirmer aujourd’hui ! Environ 70% des meta descriptions de site web sont réécrites par Google.

Maxresdefault

Étude : Google ne prend pas en compte votre balise meta description dans 70% des snippet

Il serait donc intéressant de savoir non seulement comment l’agence Portent a obtenu ces résultats, mais aussi les raisons qui poussent le moteur de recherche Google à ne pas afficher la meta description que nous pouvons lui offrir, mais plutôt à la réécrire selon ses propres principes…

Et si on pouvait retirer quelques enseignements de cette étude, cela ne ferait pas de mal…

C’est justement le but de cet article !

 

Réécriture de la balise meta description par Google : l’étude de Portent

Pour mener son enquête, Portent s’est appuyé sur près de 30.000 requêtes explorées et analysées via l’outil STAT Search Analytics, permettant justement l’analyse des résultats des SERPs à grande échelle. Les snippet ont ensuite été collectés et comparés aux balises meta descriptions renseignées (ou pas…) sur les différents sites web présents.

De cette manière, nous sommes parfaitement capables de connaître le taux de réécriture des meta descriptions pour chacune de ces requêtes, quel que soit le support utilisé, la recherche ayant été portée à la fois sur les SERPs desktops et mobiles.

Meta Description Google Seo

Exemple d’une meta description classique dans les SERPs

 

Google réécrit la meta description : comment et pourquoi ?

Comme cité plus haut, le chiffre obtenu est assez impressionnant : près de 70% des meta descriptions sont réécrites par Google dans ses pages de résultat. Plus précisément, sur la première page de résultat, 71% des meta descriptions sont réécrites par Google pour le cas des recherches sur mobile. Sur desktop, on atteint les 68%.

Meta Description Reecrite Par Google

Exemple d’une meta description réécrite par Google.

Jetons un œil aux chiffres précis que nous offre l’étude…

 

Une première page des SERP revalorisée par Google et la réécriture des meta descriptions

Tout d’abord, les positions 4 à 6 de la première page tendent à être plus souvent modifiées par Google que les autres. On pourrait expliquer ceci par le fait que les 3 premières positions étant les plus cliquées, Google pourrait tenter de mettre les quelques suivantes (les positions 4 à 6) sur un même pied d’égalité par rapport au top 3 en « boostant » leur meta description. Cette réécriture de la meta description par Google créerait donc une première page plus homogène, en tout cas au-dessus de la ligne de flottaison.

Taux De Reecriture Meta Description Mobile

On observe une légère hausse des réécritures sur les positions 4 à 6 des SERPs : une tentative de Google d’équilibrer les chances par rapport au légendaire top 3 ?

Il s’agit d’une statistique très intéressante, car si Google tend à renforcer ce processus, la différence entre les premières positions visibles au chargement de la SERP s’amoindrirait.

Notons cependant que la généralisation des featured snippet comme les People also ask repoussent les liens en bas de page et même en suppriment certains, ce qui augmente donc considérablement la valeur des premières positions organiques.

 

L’importance de la longueur de la requête de l’internaute

Par ailleurs, quel que soit l’appareil utilisé, plus la requête effectuée est longue, plus la meta description est souvent réécrite.

Sur une requête de 45 caractères, on atteint même un taux de réécriture de près de 80%.

C’est assez logique que Google fonctionne de la sorte : de plus en plus, avec l’influence de l’IA dans l’affichage des SERPs, Google ne veut plus être un moteur de recherches, mais un moteur de réponses.

Sur une requête longue-traine, il y a très peu de chance que la requête soit visible au complet dans la meta-description. Google la modifie donc pour afficher un maximum de termes en concordance avec la requête longue-traîne.

 

La réécriture des meta descriptions en fonction du volume de recherche des mots-clés

Le taux de popularité de la requête a aussi un impact sur le taux de réécriture : plus la requête est souvent recherchée, plus le taux de réécriture de la meta description est faible. Il s’agit d’une donnée intéressante qui peut s’expliquer par le fait que les référenceurs et les rédacteurs web se concentrent sur les mots-clés principaux dans leurs meta descriptions : justement ceux qui affichent le plus de requêtes.

C’est d’autant plus vrai lorsque le site web se place sur la première page des SERPs.

Taux De Reecriture Meta Description Par Volume De Recherche

Plus la requête affiche un volume de recherche élevé, moins la meta description a de chance d’être modifiée par Google. Attention, l’échelle des données en axe X est exponentielle, d’où une courbe un peu trompeuse visuellement.

Quelle longueur pour ma meta description ?

Enfin, l’étude se penche sur l’acquisition de données actuelles sur la longueur maximale de la meta description.

Sur ce point, l’étude démontre que sur desktop, la limite maximale de longueur de la meta description est de 156 caractères. Elle peut être grandement influencée par la présence de la date de mise en ligne de l’article, que Google peut décider d’afficher et qui prend la place des premiers caractères de la meta-description. Dans ce cas, la limite max est de 142 caractères.

Reglages Meta Description Seo

Soignez vos meta description sous WordPress, les plugins de SEO vous aident dans cette optimisation.

 

Comment rédiger une meta description efficace ?

Cette étude est très intéressante et permet de se figurer un peu mieux le rôle de la meta description aux yeux de Google. Pour autant, on se rend compte que, dans la plupart des cas, la meta description n’est pas prise en compte pour Google. Quels enseignements pouvons-nous donc tirer de cette étude ?

Être ambitieux et se concentrer sur les requêtes principales

Le premier réflexe pourrait être de se dire que la meta description est voué à être réécrite automatiquement par les algorithmes des moteurs de recherche.

Pour autant, on remarque tout de même que plus les mots-clés choisis sont proches des requêtes principales (à forte popularité), plus le taux de réécriture de la meta description tend à diminuer.

Il faut donc se montrer ambitieux et se focaliser sur les mots-clés à fort trafic.

Créer des méta descriptions qui s’adaptent aussi bien au desktop qu’au mobile

Cependant, les données relatives à la longueur maximale de la meta description, et notamment sur mobile, doivent pousser les référenceurs, SEO et rédacteurs web à penser pour les deux supports en fonction des intérêts du site web.

En effet, sur un site web davantage porté par son trafic mobile, la longueur idéale de la meta description devrait se situer aux alentours des 120 caractères. Sur desktop, à l’inverse, l’espace affichable autorise une meta description de 150 à 160 caractères.

Extrait Recherche Difference Mobile Desktop Meta Description

Exemple de différence d’affichage du snippet, sur desktop et sur mobile.

Toutefois, nous sommes en mesure aujourd’hui de déterminer que tous les mots-clés insérés dans la meta description ne se valent pas. En effet, puisque la meta description est la même que ce soit pour desktop ou mobile, il semble évident que les premiers mots-clés détiennent une plus grande valeur dans les algorithmes des moteurs de recherche. C’est logique : pour afficher la meta description sur mobile, Google analyse la meta description renseignée par le webmaster, et la raccourcie au besoin pour l’affichage mobile.

La meta description idéale devrait donc être optimisée aussi bien pour le mobile que pour le desktop et contenir jusqu’à 150/160 caractères, tout en misant sur des mots-clés particulièrement présents dans les 120 premiers caractères. Le top ? Une meta description de 160 caractères, et qui se termine par une phrase complète au 120ème caractère !

Rédiger sa meta-description en tenant compte du contenu

De plus en plus, le SEO doit penser à l’adéquation entre le snippet sur les SERPs et le contenu que l’utilisateur trouvera une fois qu’il aura cliqué sur le lien que Google lui propose. Il s’agit déjà là d’une dynamique de longue date en SEO : la qualité du contenu et son rapport avec la recherche d’information du visiteur sont primordiales.

Après mise en ligne, le SEO doit vérifier que son snippet concorde avec son contenu, et tout particulièrement à cause de l’affichage de la date de publication. Cette dernière est tout particulièrement affichée pour les sites relayant des informations de type actualités.

Reecriture Meta Description Affichage Date

L’affichage de la date sur les SERPs modifie largement la place consacrée à la meta description : il faut en prendre compte !

 

Il convient donc de prendre en compte l’ensemble des fonctionnalités de la SERP sur laquelle la page sera amenée à être affichée car ces fonctionnalités peuvent modifier l’affichage des données.

Ainsi, lorsque la date s’affiche sur les snippet, il est préférable de privilégier une meta description d’environ 140 caractères. Là aussi, la plupart des mots-clés importants devront se trouver dans les 100 premiers caractères, du fait de leur rognage sur mobile.

Rédiger vos contenus en mode « snippet »

Google réécrit 70% de vos meta description. Mais comment Google s’y prend-t-il ?

La plupart du temps, lorsque Google réécrit les meta descriptions, le moteur de recherche détermine que la description fournie par le webmaster ne convient pas à la requête faite par l’internaute. Dans ce cas, Google va sélectionner dans la page des morceaux de phrase qui contiennent la requête en question pour s’en servir comme meta description.

Il est donc possible d’influer sur le choix de Google en disséminant ça et là quelques phrases contenant des mots-clés principaux en début de phrase, et dont la longueur maximale ne dépasse pas les 150 à 160 caractères. En somme, vous disséminez dans votre contenu des meta descriptions qui seront lues par vos visiteurs comme de simples phrases dans un texte.

Ainsi, vous augmentez vos chances de garder le contrôle sur votre meta description, même lorsque Google décide de la réécrire. En effet, l’algorithme du moteur privilégiera ces phrases pour en faire des meta descriptions.

Exemple Reecriture Meta Description Google

Dans les SERPs, Wikipédia bénéficie d’un rich snippet très fourni. Mais malgré cela, Google pioche des morceaux de phrases qui contiennent ma requête, même si parfois, cela n’est pas très adapté (cf : le traitement du mot « nombre »).

Pour une plus grande efficacité, n’hésitez pas à inclure dans ces phrases des mots-clés principaux que vous n’aurez pas choisis pour votre « vraie » meta description. Ainsi, vous élargissez votre champ d’action et êtes présents sur plus de requêtes. Vous gardez ainsi le contrôle même si un utilisateur trouve votre site via un mot-clé qui ne constitue pas une requête très populaire.

 

Quelques recommandations pour rédiger une bonne meta description SEO

Bien que cette étude de Portent change pas mal la donne pour ce qui est de la meta description, la très grande majorité des techniques de rédaction de meta description reste d’actualité. Voici un petit rappel des meilleurs pratiques :

  • N’oubliez pas votre meta description : cela peut paraître bête, mais lorsque l’on rédige un contenu, on peut parfois être plus absorbé par ce contenu que par les petits éléments autour… Dans votre routine de SEO ou de rédacteur web, n’oubliez pas de renseigner la meta description dès le sujet de votre article établi. Ainsi, vous serez certain de ne pas l’oublier.
  • Etoffez votre meta description : la plupart du temps, lorsqu’un webmaster se rend compte que sa meta description est mal prise en compte par les moteurs de recherche, la cause est une meta description trop courte. En-dessous de 50 caractères, Google et les autres moteurs de recherche considèrent la comme vide et la réécriront automatiquement.
  • Faites attention au duplicate : vous ne risquerez pas de vous faire punir par Google si vous dupliquez votre meta description (il se contentera de la réécrire !). En revanche, vous passerez à côté de ce qui est réellement le premier texte vous permettant de convaincre votre cible d’accéder à votre site web. Alors faite bien attention à personnaliser la meta description pour chacune de vos pages.
  • Pensez à l’internaute : puisqu’on parle des visiteurs de votre site, il est important de souligner que les mots-clés contenus dans votre meta description ne sont utilisés par les moteurs de recherche que pour fournir un extrait convenable de votre page web à l’internaute : à aucun moment les mots-clés placés en meta description n’influeront sur votre positionnement ! Alors, comme souvent en rédaction web, privilégiez les mots-clés principaux inclus intelligemment et surtout, pensez au confort de lecture des internautes ! Si vous êtes assez intéressant, vendeur et que vous pensez à leur bien-être, ils vous le rendront !

 

Comment personnaliser la meta description sur WordPress ?

Pour personnaliser sa meta description sur WordPress, il vous suffit de passer par l’un des nombreux plugins SEO. Ils permettent tous de personnaliser la meta description ou d’autres champs comme le titre de la page, mais nous nous appuierons ici sur Yoast SEO, le plus connu d’entre eux.

Pour modifier votre meta description sur Yoast SEO, rien de plus simple : en bas de chaque page se trouve l’encart Yoast SEO. Sur celui-ci, rendez-vous dans l’onglet SEO puis sous le menu déroulant « Aperçu Google ». Là, vous avez la possibilité de remplir le champ Méta description manuellement (ce que nous vous conseillons) ou d’insérer des variables qui généreront votre meta description automatiquement.

cartouche SEO YOAST

Les plugins de SEO vous aident sous WordPress pour la rédaction de vos meta descriptions, ici l’extension YOAST.

 

Il est désormais temps pour vous d’optimiser efficacement vos meta descriptions pour convertir d’avantage et gagner encore plus de trafic !

A propos de l'auteur...

Axel Salon

Je suis Axel, consultant SEO et rédacteur web SEO. Depuis quelques temps, je propose mes services en termes de SEO et de positionnement sur les SERPs. Depuis peu, je partage avec vous mes connaissances en la matières en les appliquant au monde de notre CMS préféré : WordPress ! N'hésitez pas à répondre en commentaire pour taper la discute ;)

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !