Comment traduire son site WordPress en plusieurs langues?

Qui n’a jamais rêvé d’être premier sur Google dans toutes les langues? C’est peut-être possible en créant un site WordPress multilingue. La traduction peut être un monde semé d’embûches mais grâce à ce guide détaillé vous découvrirez les avantages du multilingue, la phase importante de la préparation puis l’implémentation.

WordPress ne prévoit pas (encore) de solution multilingue out-of-the-box, vous aurez donc besoin d’une extension pour procéder à la traduction. Cependant, Matt Mullenweg a laissé sous-entendre plusieurs fois dans son state-of-the-word (WCEU 2019) qu’une fonction multilingue serait ajoutée prochainement au “core” de WordPress:

Extrait traduit du discours de Matt, co-founder WordPress

 

Les 5 avantages d’un site WordPress Multilingue

1/ Augmenter vos ventes et votre trafic international

Grâce aux différents langues on obtiendra plus de trafic et de visiteurs internationaux, ce qui peut résulter en une augmentation des ventes.

augmentation du traffic

Un peu de chiffres qui nous proviennent de “Internet World Stat” (traduit de l’Anglais) et qui illustrent bien ce premier point:

  • “Même parmi les personnes ayant une grande maîtrise de l’anglais, 60,6% préfèrent surfer sur le Web dans leur langue maternelle”
  • “Environ 90% des acheteurs en ligne choisissent leur langue maternelle lorsqu’elle est disponible”
  • “Près de 75% des internautes préfèrent lire les informations produit dans leur langue maternelle”

Et la stat plus importante:

“78% des acheteurs en ligne sont plus susceptibles d’effectuer un achat sur des magasins en ligne localisés”

A noter que “44% des internautes de l’Union européenne estiment qu’il manque des informations importantes lorsque les pages Web ne sont pas traduites dans une langue qu’ils comprennent”

Finalement, je vous relaie cette étude de cas intéressante du blogueur (à suivre d’urgence) Neil Patel où il montre comment il a augmenter son trafic de 47% en traduisant son blog en 82 langues.

 

2/ Améliorer la confiance et la fidélité de vos clients internationaux avec un SAV multilingue

Un site multilingue augmente la rétention et la fidélité de vos clients si vous offrez un support dans leur langue native, 74% serait même prêt à renouveler leur achat sur un site e-commerce si le SAV existe dans leur langage.
support en plusieurs langues

Imaginez le scénario parfait pour votre clientèle internationale:

  • Ils peuvent s’exprimer facilement.
  • Vous vous comprenez mutuellement sans vous perdre dans des erreurs de traductions et vous évitez ainsi les quiproquos.
  • Ils ne seront pas anxieux de partager leur feedback avec vous.

 

3/ Attirer les médias internationaux

Un média va plus facilement relayer une information si elle est disponible dans sa langue principale, ce qui provoquerait une augmentation de votre notoriété dans un nouveau pays à moindre coût pour vous.

 

4/ Améliorer sa position sur Google et se démarquer de la concurrence

De nombreuses niches qui sont saturées sur les marchés anglophones ne le sont pas dans d’autres langues. Vous pourriez très rapidement devenir un acteur dominant dans une autre langue. L’un des moyens pour attirer du monde sur votre site est d’ajuster son contenu en fonction des mots clés les plus demandés. Si vous adaptez cette stratégie pour toutes les langues, alors vous multipliez vos chances d’obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche.

être premier dans les résultas google

 

5/ Un must-have en fonction de votre industrie et de votre stratégie

Les principales industries concernées par la traduction sont le tourisme, les sites e-learning (car il est plus facile de se former dans sa langue native) et les sites e-commerces. Enfin, analysez bien vos données sur Google Analytics et prenez votre décision en fonction des chiffres et des tendances.

 

Alors après ce qu’on vient de lire, je parie que traduire votre site vous donne envie, n’est-ce pas? J’aimerais partager avec vous les best-practices et la phase planification (ultra importante) pour que votre internationalisation soit réalisée avec brio.

 

18 best-practices à appliquer pour un multilingue réussi

1. Quelles sont les langues dont vous avez besoin, et combien?

Analysez vos données avec Google Analytics pour voir d’où viennent vos visiteurs:

Dans cet exemple sur WPFormation, on peut voir qu’une traduction en Anglais pourrait être utile pour les US et le Canada. On regarde les taux de rebond aussi, on voit que pour les US, 94% des visiteurs quittent le site immédiatement. Peut-être que ce taux de rebond pourra être amélioré avec une langue plus adaptée?

Il est aussi important de déterminer si vous êtes un site vitrine type restaurant? Ou si vous avez un site très dynamique avec beaucoup de mises à jour chaque semaines. Objectivement, vous avez les moyens humains et financier de maintenir combien de langues?

 “Les entreprises qui sont présentes dans un pays ou la langue officielle n’est pas la seule parlée auront surement besoin de toutes les langues présentes dans le pays.”

Quelques exemples bien connus:

  • USA= Anglais/Espagnol
  • Canada= Anglais/Français Québécois
  • Suisse: Français/Italien/Allemand

 

2. Étudiez le marché.

Quels types d’appareils sont utilisés pour accéder au contenu en ligne? Quels sont les réseaux sociaux les plus populaires utilisés par vos potentiels futurs clients?

carte des réseaux sociaux

Répartition des réseaux sociaux par pays

Par exemple en Chine, pour contacter une entreprise, en général on utilisera WeChat. Donc si vous traduisez votre site en Mandarin, n’oubliez pas de penser aussi aux outils de communication utilisés par le marché que vous voulez conquérir. Google Analytics ou des outils de recherche de mots clés payants comme SEMrush ou Ahrefs peuvent vous aider et améliorer vos études de marché.

 

3. Décidez par qui et comment le site sera traduit.

Il y a deux moyens de traductions pour un site WordPress: humain ou machine. Afin de préserver votre image de marque, faîtes plutôt appel à des pros si vous ne maîtrisez la langue et la culture. Enfin il faut être prudent avec les traductions trop littérales ainsi que les traductions dîtes mot-à-mot. Si vous optez pour une traduction automatique (que je n’exclue pas) alors je vous conseille de faire une relecture avec une personne bilingue. Je m’explique.

Connaissez-vous l’expression “c’est pas Versailles ici”?

On l’emploie en France lorsque toutes les lumières sont allumées… Essayez de dire “This is not Versailles” à un Anglophone, la référence ne sera surement pas comprise. Ou en encore “c’est mon petit doigt qui me l’a dit,” et bien en Anglais c’est un petit oiseau: “a little bird told me”. Donc en effet, sur votre site, une traduction littérale pourrait avoir un effet néfaste sur l’expérience utilisateur et Google pourrait identifier votre contenu à du SPAM, alors un conseil:

“Préférez toujours des traducteurs qui sont capables d’introduire les nuances linguistiques propre à chaque pays et chaque région.”

Nuances et tons linguistiques à adapter à la cible

 

4. Faites la différence entre “Traduction” et “Localisation.”

Adaptez vous à la culture du pays, attention aux faux pas dans l’humour et à certaines photos.

L’idée de localisation pour un site web repose sur la culture et la technique (mots-clés, vocabulaire, politique de livraison, moyens de paiement, jeux de mot éventuel dans le slogan, choix tactiques des photographies etc.)

Voici un exemple de localisation avec KFC qui suit une stratégie multi-domestique en proposant du riz dans ses fast-food en Asie, mais pas en France:

L’exemple de la localisation de KFC

 

5. Les mots-clés

Une étude sémantique préalable est nécessaire pour identifier les mots-clés les plus pertinents pour chaque cible. Je recommande Google Trends, comme son nom l’indique, cette application vous éclaire sur les tendances de recherche sur Google, un indicateur précieux pour définir les bons mots-clés.

 

6. Optimisez tout votre site avant de le traduire

Trouvez un consultant fiable pour vous guider à chaque étape du processus. Mesurez la vitesse, les visites, le score SEO pour faire un avant/après.

 

7. RTL-ready!

Langues sémitiques, telles que l’arabe et l’hébreu qui se lisent de droite à gauche ont un sens de lecture “sinistroverse”. Votre site doit donc pouvoir accueillir les langues RTL (right-to-left) si vous souhaitez vous ouvrir vers le moyen-orient par exemple.

Facebook, un exemple de site RTL (right-to-left)

Facebook, un bon exemple de site RTL (right-to-left)

 

8. What time and day is it?

Les formats de dates et heure, les fuseaux horaires et numéros de téléphone avec le bon code pays doivent aussi être respectés pendant l’internationalisation. Ce serait dommage qu’un client ne puisse pas vous joindre à cause du +33 oublié, non?

 

9. Une page = une langue

Ne pas mélanger deux ou trois langues sur la même page car Google et vos visiteurs n’aiment pas ça (et moi non plus.)

 

10. Mettez les bons liens inter-pages dans les langues correspondantes

Par exemple si vous avez un call-to-action type “en savoir plus” ou “découvrir l’offre”, assurez-vous que le lien redirige bien vers la page en Français. Cela sonne logique je vous l’accorde, mais encore trop de sites redirigent vers le mauvais langage.

 

11. Optez pour une structure d’url pertinente

Vous avez quatre options pour la structure des URLs:

  • La chaîne de requête (Query String): mywordpress.com?lang=en (mauvaise pour le SEO et impacte directement le référencement)
  • Le répertoire: mywordpresss.com/en/
  • Le sous-domaine: mysubwordpress.com ou es.mysubwordpress.com
  • Les noms de domaine séparés: monsitewordpress.fr et mywordpresssite.co.uk (recommandé dans le cas de sites Web multi-pays avec une implantation locale)

En général, on a recours à la structure répertoire qui est parfaite pour le référencement mais aussi pour maintenir le site sur long terme avec de plus en plus de contenu.

les urls dans le multilingue

La structure des URLs dans le multilingue

 

12. Mettez en place la redirection basée sur la localisation géographique du visiteur ou la langue du navigateur

Par exemple Singapour Airlines reconnaît grâce à mon IP que je suis en Nouvelle-Zélande et me propose donc un départ d’Auckland avec la devise en dollars Néo-Zélandais:

Géolocalisation du visiteur

Géolocalisation automatique du visiteur avec Singapour Airlines

Un autre exemple est d’avoir un système de pop-up lorsque le visiteur arrive et lui demander directement ses préférences. Quelles langues et devises préfère-t-il pour faire son shopping par exemple. La compagnie Norwegian nous accueille sur son site avec une liste de pays à sélectionner, très pratique pour la recherche du vol parfait.

Sélecteur de langue Norwegian

Pop-up sélecteur de langue Norwegian Airlines avant d’accéder au site

Juste une précision pour la redirection, pas tous vos utilisateurs veulent voir le contenu dans le langage de leur navigateur. Par exemple, mon navigateur est en Français, mais j’aime lire des blogs anglophones et pas leur traduction en Français. Dans ces cas là, on appréciera un sélecteur de langue facilement trouvable pour pouvoir ajuster la langue rapidement et éviter de perdre le visiteur.

 

13. Un sélecteur de langue doit être clair, affiché au bon endroit sur la page d’accueil et accessible depuis toutes les pages

En général, on retrouve un sélecteur de langues dans le menu principal, la barre du haut ou dans le pied-de-page.

En exemple, voici booking.com qui fait un sans-faute en terme d’ergonomie et d’expérience utilisateur:

créer un bon sélecteur de langue

Le sélecteur de langue: exemple de booking.com

 

Pourquoi le sélecteur de langue de booking.com vaut le coup d’être étudier? –> 5 raisons

  1. Il détecte ma localisation: Je suis en Nouvelle-Zélande
  2. Cependant, il sait que je suis Française, donc la langue affichée est le Français
  3. La devise est pré-sélectionnée en NZD mais en un clic je peux remettre le tout en euros.
  4. Au lieu d’afficher les 42 langues, booking.com me propose d’abord les 6 langues les plus sélectionnées normalement en Nouvelle-Zélande.
  5. booking.com respecte le nom étranger complet des langues et ne les affichent pas en Français. Excellent, cela facilite la localisation de la langue recherchée.

C’est une excellente analyse de leurs données avec une bonne mise en application. Le seul petit bémol qu’on pourrait souligner c’est que les drapeaux ne sont pas des langues, ils représentent des pays. Identifier les langues avec des drapeaux est généralement une mauvaise idée. Cependant, les drapeaux peuvent être utiles lors de la sélection des pays au lieu des langues.

 

14. Faire attention aux contenus dupliqués.

Le Français, le Français canadien (au Québec) et le Français en Suisse sont similaires mais optez pour des bons mots pour mettre en avant le contenu dans chaque langue. On a un bon exemple ci-dessous avec le Français:

source: yapaslefeuaulac.ch

 

15. Ayez un design cohérent entre vos pages web traduites

Un design consistant est essentiel mais des photos et des couleurs doivent être déclinables en fonction de la culture. Quand vous allez sur le site de Coca-Cola, on retrouve la cohérence et l’uniformité c’est ce qui va renforcer l’image de marque et le branding. En revanche il y a quelques différences de contenu sur le marché Australien vs Coréen:

 

Coca-Cola Australie Coca-Cola Corée-du-sud
Corée coca-cola

 

Ensuite, pensez au design mais aussi à vos traducteurs…En Anglais on a tendance à créer du contenu avec des phrases courtes, contrairement au Français qui allonge volontiers les phrases. Dans ce cas, le design doit être adapté au contenu! Imaginez un call-to-action avec un nombre de caractères différents:

BOOK NOW vs RÉSERVEZ MAINTENANT

Le design du bouton devra être adapté aux nouveaux nombres de caractères, et le développeur devra s’assurer que l’affichage mobile par exemple, reste acceptable.

En bonus, au cas où vous ne me croiriez pas que le Français tend vers la complexité…

La langue Française (source: the language nerds)

 

16. Priorisez le contenu qui a besoin d’être traduit absolument en premier

Après avoir décidé pour quels pays vous devez localiser votre contenu, la prochaine grande étape de tout projet de traduction de site Web consiste à établir des priorités. Voici un top 5 que je recommanderais pour un site e-commerce:

Une petite précision pour le processus d’achat; assurez vous que chaque étape soit traduite, incluant le panier ainsi que les séquences d’emails (confirmation du compte, confirmation de l’achat, notification d’une expédition etc.)

Dans un second temps, vous pourrez ajouter du contenu supplémentaire tel que des articles de blog par exemple, pas de panique.

 

17. Sélectionner le bon hébergement (et la bonne localisation des serveurs)

Alors, il n’y a pas de solution universelle comme on l’avait expliqué l’année dernière dans notre article intitulé “comment choisir son hébergement WordPress.” Mais cependant, on peut se pencher sur des axes de réflexions lorsqu’on désire aller vers le multilingue. Qui dit traduction, dis plus de contenu, plus d’images, plus de visiteurs et donc une crainte que le site en prenne un coup en terme de performance.

Les sites en plusieurs langues ont besoin de plus de ressources donc il faut toujours planifier les specs du serveur (RAM, CPU, Stockage, bande passante) par exemple. Vérifiez que vous pouvez facilement augmenter les ressources à tout moment afin de diminuer les risques de down time. En bref, préparez vous à des pics soudains de trafic.
La localisation des CDNs (Centres de données mondiaux) est aussi importante; essayez d’héberger votre site le plus près du public cible. Ainsi vous réduirez le temps de chargement des pages (et donc éviter que vos clients s’en aillent.)

 

18. La publicité multilingue

Vous voulez toucher une audience internationale? Voici une checklist utile pour lancer une campagne de pub multilingue et devenir pro de la transcréation (définition plus bas).

  • Planifiez vos campagnes en fonction des résultats de vos études de marchés inter-culturelles. Rappelez-vous, les attentes de votre cible sont différents en fonction de la culture et du niveau socio-économique.
  • Créez des modèles/templates d’annonce pour que la traduction soit plus rapide avec un bon format.
  • Ajoutez des photos en fonction de chaque marché.
  • Assurez-vous que les dates, heures, devises et autres chiffres sont adaptés au marché local. Vous pénétrez le marché Thaïlandais? Parlez-leur en Baht Thaïlandais!
  • Veillez à ce que vos annonces soient optimisées et diffusées sur les bons canaux de distributions.
  • Créez une landing page impactante dans la même langue de la pub.

Wikipedia résume plutôt bien la “transcréation”, mélange de translation (traduction) et création en Anglais.

“La transcréation est un concept utilisé dans le domaine des études de traduction pour décrire le processus d’adaptation d’un message d’une langue à une autre, tout en conservant son intention, son style, son ton et son contexte.”

 

transcréation

Source: agence-de-traduction.ch / Illustration de la transcréation

Donc on oublie la traduction mot-à-mot et on remet la pub dans un contexte. Vous l’aurez compris, on va plutôt se concentrer sur la réaction que vous souhaitez obtenir dans chaque pays. L’idée et de travailler avec des experts en langage créatif pour trouver les bons mots et éviter les traductions littérales.

Maintenant que vous êtes bien préparé, nous allons établir la liste d’éléments (visible et invisibles) qu’il faut garder en tête pour une traduction pertinente.

Modules élémentor

Modules Elementor qui doivent être traduisibles

 

  • Dans le cas particulier d’un site WooCommerce, pensez aux produits, aux moyens de paiements, aux lois locales, aux devises, aux règles de livraisons etc. Toutes ces fonctionnalités doivent être pensées avant l’internationalisation du site et de votre activité.
  • Pensez à internationaliser le formulaire de contact en fonction de vos ressources humaines. Si personne ne parle le Mandarin dans votre équipe, alors ne prenez pas de risques, limitez-vous à vos ressources (ou embauchez à temps partiel pour commencer.)
  • Veillez à ce que tous les éléments d’un bon SEO soient traduits:

Enfin, voici les 4 meilleurs plugins WordPress avec leur analyses et tutoriels respectifs qui arrivent la semaine prochaine:

  • Polylang (par des Français!)
  • WPML (le plus utilisé)
  • WeGlot (par des Français, again!)
  • MultilingualPress (recommandé par WooCommerce!)

 

Conclusion

Un bon usage de la langue dans notre économie mondialisée et la capacité à être bien compris par notre audience est un atout qui se doit d’être ajouté à toute stratégie marketing. N’oubliez pas le principal: “Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son coeur.” Ce n’est pas de moi malheureusement mais de Nelson Mandela!

Alors, êtes-vous prêt à sauter le pas vers votre première étape de localisation? N’hésitez pas à me poser vos questions, j’ai travaillé pendant 4 ans pour une extension WordPress multilingue et je suis passionnée de communication inter-culturelle.

A propos de l'auteur...

Marine

Déjà 10 ans que je baigne dans l'univers WordPress. Riche de plusieurs expériences web, j'ai travaillé chez Nok Airlines en Thailande, chez Amadeus, puis 4 ans en remote chez WPML tout en parcourant le monde. Basée entre la France et la Nouvelle-Zélande, j’aime les voyages, le yoga, les couchers de soleil et les cuisines du monde.

6 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Nicolas dit :

    Bonjour Marine, une estimation de date pour que WP passe nativement en multilingues ?

  • Marine Larmier dit :

    Bonjour Nicolas, pardon pour ma réponse un peu tardive, je n’avais pas vu le commentaire. A chaque WordCamp, il y a toujours cette question pour Matt dans la partie finale de closure et Q&A. WCEU Porto est en ligne cette année je vais donc regarder attentivement le “state of the words” et d’ici un mois je proposerai à Fabrice de faire un post recap ici ou sur FB, à confirmer avec lui bien entendu. Donc en gros, je ne préfère pas m’avancer pour le multilingue en natif, on sait juste que ce sera dans la phase 4 de Gutenberg (2020/2021). Il faut garder en tête que le multilingue dans la version Core de WordPress serait géniale, mais complexe. Un site multilingue ne concerne pas seulement 4 ou 5 pages webs construites avec Gutenberg, mais aussi les constructeurs de page, le SEO, les templates, les custom fields (ACF?), les configurations d’emails, un sélecteur de langue ergonomique etc. Donc même si WordPress passe en multilingue, je pense qu’il faudra plusieurs mois pour une solution aboutie qui vous permettra de traduire TOUT votre site. J’espère avoir pu répondre à la question, encore une fois, ce n’est que mon avis :) Abonnez-vous à la newsletter de WPFormation comme ça vous aurez toutes les news. A bientôt!

  • Gaelle LAYA dit :

    Bonsoir, Est-ce que WPML propose une licence à vie ? Est-il possible d’avoir recours à de vraies personnes pour la traduction, si oui, faudra-t-il payer un supplément ? Cordialement,

  • Marine dit :

    Bonjour Gaelle,

    WPML ne propose plus de license à vie depuis 2 ans, il faut renouveler chaque année pour garder accès au support et aux mises à jour. Le prix du renouvellement est moins élevé: https://wpml.org/fr/purchase/ (regardez la dernière ligne).

    Vous avez deux moyens pour avoir de vraies personnes pour la traduction. La traduction n’est pas inclus dans le prix de la licence si vous avez à faire à une vraie personne.

    Solution 1: Vous ajoutez manuellement un traducteur de votre choix, vous connaissez déjà la personne traductrice (comme vous ajouteriez un utilisateur WordPress) sauf que vous ce n’est pas un admin mais un “traducteur”. Pour ajouter un traducteur, vous pouvez suivre les étapes suivantes:
    WPML > Gestion de Traduction > Rôles de Traduction > Ajouter un Traducteur

    Dans ce cas, c’est à vous de payer le traducteur ou la traductrice en fonction du contrat que vous aurez établit avec la personne.

    Solution 2: Vous connectez votre site à des services traductions en ligne. WPML a une liste de services que vous pouvez voir ici:
    https://wpml.org/translation-service/ WPML est connecté à l’ensemble de ces services gratuitement, votre seule facture sera le nombre de mots traduits par l’entreprise de traduction.

    En espérant vous avoir aidé :)

    Marine

  • Gaëlle LAYA dit :

    Bonjour Marine,
    Merci pour votre réponse claire et précise.
    Je vous souhaite de passer un excellent week-end.

  • Marine dit :

    Super, je suis contente d’avoir pu vous aider! Bon week-end à vous aussi!

Vous pouvez laisser votre commentaire ci-dessous et même vous abonner aux commentaires de l'article.
Nota: pour le champ "Site Web", seuls les liens vers vos réseaux sociaux sont autorisés.

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !