Le menu “Réglages” de WordPress : Faites les bons choix !

Lorsqu'on débute avec WordPress, il est probable de rencontrer quelques difficultés pour trouver les bons réglages, on arrive dans un nouvel environnement qu'on ne connaît pas et on peut vite se perdre. Dans cet article, nous allons voir ensemble quelle est la meilleure manière d'effectuer les divers paramétrages du menu réglages de WordPress, disponible directement depuis le back-office.

Le menu Réglages de WordPress est décliné en 6 sous-onglets :

reglages wordpress
  1. Général : Réglages généraux de votre site WordPress
  2. Écriture : Réglages inhérents à la rédaction et à la publication
  3. Lecture : Options pour la lecture et l'affichage de vos articles
  4. Discussion : Options concernant les échanges avec vos lecteurs
  5. Médias : Taille et organisation de vos médias
  6. Permaliens : Choix du permalien et des préfixes

Découvrons ci-après ces différents sous-onglets. Vous pouvez scroller ou cliquer sur chacun des items ci-dessus pour accéder directement au contenu souhaité.

Les réglages de WordPress : la première des choses à faire !

Une fois votre CMS installé en local ou bien directement sur votre hébergement, le paramétrage du menu Réglages de WordPress primera sur tout le reste. Ne commencez pas par le choix d'un thème ou bien l'installation de plugins, non... Rendez-vous immédiatement dans cet onglet dont les paramètres conditionneront tout votre site.

D'ailleurs, selon l'installation que vous aurez effectué, il est probable que la partie administration de votre site soit en anglais. Si tel est le cas, pas de panique, vous allez pouvoir changer la langue depuis ce fameux menu qui apparaitra sous le nom de Settings, nous verrons cela plus loin. En attendant, voici comment faire les bons choix de réglages pour votre site ou votre blog WordPress...

Les coulisses des réglages de WordPress

 

Étape 1 : le sous-onglet Général

Les réglages de WordPress : onglet Général

Le premier onglet des réglages de WordPress : l'onglet Général

L'onglet général, comme son nom l'indique, permet de paramétrer les réglages généraux de votre site WordPress.

  1. Le Titre du site : par défaut, «WordPress» est déjà renseigné dans ce champ. Vous devrez alors changer cela par le nom de votre site (ou celui de votre projet). Donnez le nom commercial de votre marque, le nom de votre entreprise ou bien votre propre nom. Par exemple : WP Formation est le titre de ce blog.
  2. Le Slogan : comme pour le champ Titre, le champ Slogan présentera la mention par défaut «Just Another WordPress Site». C'est ce qu'on appelle la Baseline. C'est donc ici que vous indiquerez plus en détail la vocation de votre site. Veillez à ce que ce slogan ne soit ni trop long, ni trop court. Par exemple, pour WP Formation, le slogan est "Tutoriels, Thèmes, Plugins & Formations WordPress".
  3. Adresse web de WordPress : il s'agit de l'URL de votre installation WordPress. Ce champ est, par défaut, déjà renseigné grâce aux informations que vous avez fournies lors de l'installation du CMS. Ne modifiez pas les informations inscrites ici.
  4. Adresse web du site : de même que pour le précédent champ, vous ne devez pas modifier ce paramètre. Il s'agit en fait de l'adresse de votre site (ou blog). C'est l'adresse par laquelle les internautes accèderont à votre site. Veuillez noter que si ces deux URL commencent par http:// cela signifie que votre site n'est pas sécurisé. Si vous décidez de migrer votre site vers une adresse en https://, cela ne suffira pas d'ajouter un "s" à vos URLs. Cela sera un peu plus complexe et je vous conseille de suivre ce tutoriel pour migrer votre site en HTTPS. D'ailleurs, c'est ce que recommande fortement Google depuis quelques mois déjà...
  5. Adresse de messagerie : par défaut, lors de l’installation de WordPress, vous avez renseigné votre adresse mail, elle sera donc inscrite ici. Si vous désirez la modifier, faites-le librement. Sachez que cette adresse mail sera régulièrement utilisée par WordPress ainsi que par certains plugins, par exemple pour la réception de notifications, pour le formulaire de contact etc. Donc, veillez à ce que cette adresse soit bien valide.
  6. Inscription : une seule petite case à cocher "tout le monde peut s'enregistrer" et tout peut basculer... Cette option permettra à n'importe quel internaute de s'inscrire à votre site et d'avoir un accès plus ou moins limité à votre backoffice.
  7. Rôle par défaut de tout nouvel utilisateur : c'est ici que vous pourrez choisir le niveau d'accès des futurs inscrits. Il est fortement conseillé de laisser le menu déroulant sur Abonné. Dans ce cas, le nouvel utilisateur n'aura pas beaucoup de "droits", contrairement à l'Administrateur, qui lui, a tous les droits. Pour en connaitre davantage sur les niveaux et les droits accordés aux différents types de profils utilisateurs, je vous invite à lire cet article.
  8. La langue du site : vous vous souvenez, je vous en avais parlé un peu plus tôt... C'est à l'aide de ce menu déroulant que vous pourrez choisir la langue de votre site. Vous pourrez définir, ici, la langue qui sera utilisée dans votre administration ainsi que sur la totalité de votre site. Attention, cela n'a aucun rapport avec la gestion du multilingue.
  9. Le fuseau horaire : l'UTC+0 proposée par défaut est l'heure universelle, celle du soleil, en quelques sortes. Or, en France, notamment, nous effectuons des changements d'heures deux fois par an. L'heure de la France peut donc avoir une à deux heures d'écart avec l'heure universelle. Si vous optez pour l'UTC, vous devrez venir changer vos paramètres à chaque changement d'heure. Pour éviter cela, vous pourrez plus facilement choisir la ville qui est la plus proche de chez vous. Vous verrez que dans le menu déroulant, il y a de nombreuses villes disponibles, classées par région.
  10. Format de la date et de l’heure : vous pourrez définir votre format préféré.
  11. La semaine débute le : généralement c'est le lundi n'est-ce pas ? Mais vous pouvez en décider autrement si cela vous importe...
  12. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

 

Étape 2 : le sous-onglet Écriture

Les réglages de WordPress : onglet Écriture

Le deuxième onglet des réglages de WordPress : l'onglet Écriture

L'onglet Écriture vous permettra d'effectuer les réglages inhérents à la rédaction et à la publication d'articles :

  1. Catégorie par défaut des articles : si votre installation WordPress est toute neuve (ce qui devrait être le cas puisque les réglages sont à faire en premier) vous ne trouverez qu'une seule catégorie par défaut, nommée généralement "Uncatégorized" ou "Non Classé". Quand, ultérieurement, vous aurez créé plusieurs catégories, vous pourrez revenir dans cet onglet pour définir la catégorie par défaut de vos futurs articles. Je vous conseille alors d'opter pour la catégorie principale de votre site (par exemple, pour WP Formation, c'est "WordPress") sans oublier de supprimer la catégorie uncatégorized qui n'a aucun intérêt.
  2. Format par défaut des articles : les formats d'articles dépendent du thème qui est activé, lors de l'installation de WordPress, c'est le thème Twenty Seventeen. Vous pouvez alors définir le format par défaut de vos futurs articles (par défaut, en passant, lien, discussion, galerie etc.). Vous pouvez laisser "Par défaut" et vous pourrez changer cette option lors de la rédaction de vos futurs contenus comme indiqué dans cet article.
  3. Envoi d'articles par email : vous pouvez connecter une adresse mail personnelle qui vous permettra de publier des articles à distance : tout email envoyé à cette adresse sera publié et deviendra un article. Pour y parvenir, vous devrez saisir votre serveur de messagerie, votre identifiant et votre mot de passe. Vous pourrez également choisir le format d'article par défaut.
  4. Services de mise à jour : ce petit encart est très important car il va vous permettre de notifier des tiers lors de la publication de nouveaux contenus, ce qui facilitera leur indexation. Pour en savoir davantage, je vous conseille de lire cet excellent article qui traite du sujet.
  5. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

 

Étape 3 : le sous-onglet Lecture

Les réglages de WordPress : onglet Lecture

Le troisième onglet des réglages de WordPress : l'onglet Lecture

Dans l'onglet Lecture vous pourrez paramétrer toutes sortes d'options pour la lecture et l'affichage de vos articles.

  1. La page d’accueil affiche : cette option est très importante car c’est ici que vous pourrez définir si votre page d’accueil doit afficher vos derniers articles - en d'autres termes, l'intégralité (ou une partie) de votre fil d'actualité (blog) -  ou bien si elle doit afficher une page statique. Si vous choisissez cette deuxième option, vous devrez alors sélectionner la page qui doit être considérée comme page d’accueil et quelle est celle qui affichera vos articles (votre blog). Ces pages devront être créées en amont. Si vous n'avez pas encore créé de pages, vous pourrez revenir ici ultérieurement.
  2. Les pages du site doivent afficher au plus : c'est ici que vous pourrez limiter l’affichage des articles sur la page de votre blog mais aussi sur les pages auteur, les pages archives etc. Ne soyez pas radin, Google aime les contenus : une douzaine d'articles est un bon minimum...
  3. Les flux de syndication affichent les derniers : tout comme l'affichage sur les pages de votre site, ici, vous pourrez limiter l’affichage des articles qui sont répertoriés sur le flux RSS de votre site (pour rappel, le flux RSS recense tout vos articles et est disponible à l’adresse suivante : https://votre-site.com/feed).
  4. Pour chaque article d’un flux, fournir : dans votre flux RSS, vous pouvez décider d’afficher l’article complet ou bien l’extrait seulement. WordPress vous laisse le choix mais il est fortement conseillé d'opter pour "l'extrait seulement". En effet, l'inverse pourrait avoir un impact négatif sur votre référencement naturel (contenu dupliqué) mais pourrait également faciliter la tâche des plagieurs (lire cet article au sujet du scraping).
  5. Visibilité pour les moteurs de recherche : si vous cochez cette case, votre site sera introuvable sur le web. Veillez donc à ne jamais la cocher, même lorsque votre site est en cours de construction : optez plutôt pour l'utilisation de plugins de maintenance.
  6. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

 

Étape 4 : le sous-onglet Discussion

Les réglages de WordPress : onglet Discussion

Le quatrième onglet des réglages de WordPress : l'onglet Discussion

Depuis Discussion, paramétrez toutes vos options concernant les échanges avec vos lecteurs. Cela concerne les commentaires, les abonnements au blog, les notifications etc...

  1. Réglages par défaut des articles : vous trouverez trois options que je vous conseille de cocher. La première permet de notifier les sites liés depuis le contenu des articles, la deuxième autorise les pings et les rétroliens et la dernière permet aux internautes de laisser un commentaire sur vos articles. Le fait de cocher ces trois options améliorera l'expérience de vos visiteurs mais aussi l'indexation de vos contenus et ainsi votre référencement naturel.
  2. Autres réglages des commentaires : ici, vous trouverez différentes options pour configurer de manière plus précise l'utilisation du système de commentaire. Vous pourrez obliger l'auteur du commentaire à saisir son nom et son adresse mail (a) (c'est recommandé), ou même accepter uniquement les commentaires des utilisateurs connectés (b). Vous pourrez décider de fermer les commentaires sur de vieux articles par exemple (c), activer l'option pour imbriquer les commentaires (d) (ne cochez pas cette option qui peut nuire au maillage interne de votre blog. D'ailleurs, si vous regardez en bas des articles de WP Formation, cette option pour "répondre à" n'est pas disponible !). L'option pour diviser les commentaires sur plusieurs pages (e) n'a pas d'intérêts sauf si vos articles ont de très nombreux commentaires. Enfin, vous pourrez choisir la manière d'afficher vos commentaires (du plus récent au plus ancien ou inversement) (f).
  3. M’envoyer un message lorsque : vous pourrez opter pour la réception d'une notification par email dès qu'un nouveau commentaire est publié ou dès qu'un commentaire est en attente de modération. Cochez ces deux options, il est plus prudent de rester informé !
  4. Avant la publication d’un commentaire : je vous conseille de cocher l'option "le commentaire doit être approuvé manuellement", cela vous évitera d'accepter n'importe quel commentaires (spams et autres). La deuxième option vous permet d'approuver de manière automatique les commentaires écrits par des visiteurs qui ont déjà commenté plusieurs fois.
  5. Modération de commentaires et liste noire pour les commentaires : ici vous pourrez agir sur la modération des commentaires ainsi que sur les blacklists.
  6. Avatars : un avatar est une image, liée à un profil, qui apparait lorsque vous laissez un commentaire sur un site ayant activé l’affichage des avatars. Cette option rend votre site plus vivant et plus humain. Vous pouvez également lire cet article sur les Gravatars.
  7. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

 

Étape 5 : le sous-onglet Médias

Les réglages de WordPress : onglet Médias

Le cinquième onglet des réglages de WordPress : l'onglet Médias

L'onglet Médias concerne les médias que vous téléchargez dans votre bibliothèque et la taille de leur miniatures (thumbnails).

  1. Les tailles des images : par défaut, vous trouverez ici trois type de miniatures appelées également thumbnails. Vous pourrez paramétrer la taille des images miniatures, moyennes ou grandes, mais ces paramètres dépendent du thème que vous aurez activé. Selon le thème, il est possible d'avoir une dizaine de tailles différentes et plus encore si vous avez activé l'extension Woo Commerce qui gère également des tailles de miniatures pour afficher vos produits. Bref, c'est ici que vous pourrez changer les tailles qui ont été décidées par les développeurs du thème mais il est fortement possible que vous ne voyez aucune différence lors de ces changements. Pour que ces modifications soient prisent en compte, vous devrez installer l'excellent plugin Regenerate Thumbnails qui retravaillera en arrière plan la taille de vos miniatures.
  2. L'envoi de fichier : une seule option à cocher qui vous permettra de classer tous vos téléchargements de médias par mois et par années. De ce fait, il sera plus facile de retrouver vos images dans vos dossiers de sauvegardes.
  3. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

 

Étape 6 : le sous-onglet Permaliens

Les réglages de WordPress : onglet Permaliens

Le sixième onglet des réglages de WordPress : l'onglet Permaliens

Un permalien est un type d'URL conçu pour référer un contenu (un article ou une page). Le réglage de vos permaliens est primordial avant toute écriture d’article ou de page car il vous faudra les paramétrer de façon définitive.

Si c'est trop tard, que vous avez déjà rédigé des tas d'articles et que vous prenez conscience que la structure de vos permaliens n'est pas optimale, vous pourrez toujours la modifier. Toutefois, sachez que cette modification aura de lourdes conséquences pour votre référencement ainsi que pour l'expérience de vos utilisateurs car tous vos anciens articles et pages ne seront plus disponibles depuis leur ancienne adresse. Donc, avant tout changement, pensez à lister vos contenus et mettez en place des redirections afin que toutes les anciennes URL pointent vers les nouvelles, sans quoi votre site sera sujet à de nombreuses erreurs 404.

À contrario, si votre site est nouveau, vous pourrez librement choisir la structure de vos permaliens =>

  1. Réglages les plus courants : WordPress vous laisse le choix entre 6 types de permaliens (simple, date & titre, mois & titre, numérique, nom de l'article ou personnalisé). Vous pourrez opter pour votre structure préférée mais sachez que le type d’URL le plus simple et le plus efficace est "Nom de l’Article", ce qui génèrera le type d'URL suivant : http://votre-site.com/mon-premier-article/. Ce type d'URL est propre, facile à retenir pour les utilisateurs et meilleur pour votre référencement naturel car vous pourrez facilement y placer le mot-clé principal de vos articles.
  2. Facultatif : vous pourrez spécifier ici une structure personnalisée pour les adresses de vos étiquettes et de vos catégories. Vous pourrez décider de personnaliser le préfixe de vos catégories et de vos tags, plutôt que d'obtenir la valeur par défaut.
  3. Enregistrer les modifications : n’oubliez pas de sauvegarder tous les changements que vous venez d'effectuer précédemment.

Pour information, voici les différences entre les types de permaliens :

  • Simple = http://www.mon-site.com/?p=123
  • Date & titre = http://www.mon-site.com/2017/10/27/mon-article/
  • Mois & titre = http://www.mon-site.com/2017/10/mon-article/
  • Numérique = http://www.mon-site.com/archives/123
  • Nom de l'article = http://www.mon-site.com/mon-article
  • Structure personnalisée => dans cette zone, spécifiez la structure personnalisée que vous souhaitez utiliser si celle-ci n'est pas disponible dans les choix précédents, comme par exemple:  /archives/%year%/%monthnum%/%day%/%postname%/

 

En conclusion...

Nous venons de voir toutes les options disponibles dans chacun des sous-onglets du menu Réglages de WordPress. Vous avez pu comprendre pourquoi il était nécessaire d'effectuer ces réglages en premier, juste après avoir installé WordPress. Faire les bons choix de réglages, dès le départ, permettront de démarrer votre site ou votre blog du bon pied !

Toutefois, il est possible que vous lisiez cet article un peu trop tard, disons que vous avez créé votre blog il y a quelques mois et que vous compreniez aujourd'hui que certains des choix que vous aviez effectués à l'époque ne sont pas les plus optimums. Dans ce cas, vous pouvez toujours revenir dessus, rien n'est figé, mais ne vous lancez pas dans des modifications précipitées, prenez le temps de réfléchir aux conséquences que chaque modification aura sur votre WordPress. Il serait dommage de faire "pire" en voulant "bien faire"...

Pour aller encore plus loin, je vous invite à visiter le Codex WordPress.

Le menu “Réglages” de WordPress : Faites les bons choix !
5 pour 7 votes

A propos de l'auteur...

Lycia Diaz

Freelance WordPress, Rédactrice Web et Webdesigner, je suis passionnée par le monde du web et de l’environnement Apple… Je tiens également un blog qui traite de ces sujets. J’adore découvrir, tester et partager mes expériences mais aussi créer et réaliser de nouveaux projets ! Je suis auteure d’un guide complet sur WordPress.

2 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Xav dit :

    Super article et très utile. Merci

  • Collins Agbonghama dit :

    Article super utile

WP Formation ne peut malheureusement pas répondre à toutes vos demandes de support
mais si vous aimez nos contenus, merci de liker notre page Facebook ;)

Vous pouvez laisser votre commentaire ci-dessous et même vous abonner aux commentaires de l'article.
Nota: pour le champ "Site Web", seuls les liens vers vos réseaux sociaux sont autorisés.

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !

79 Partages
Partagez51
Tweetez21
Partagez5
Buffer2