Utiliser Local by Flywheel pour débuter sereinement en local

Quoi de mieux qu'un environnement local pour travailler sur son premier site WordPress ? Vous pouvez utiliser XAMPPWAMP ou MAMP... Mais voilà, la procédure est assez délicate, surtout si vous êtes vraiment néophyte. Installer l'environnement ainsi que WordPress manuellement pourrait vous décourager.

Heureusement qu'il existe un outil qui va vous simplifier la vie : Local by Flywheel. Voyons ensemble comment créer votre premier site WordPress en local et en quelques minutes seulement...

 

Étape 1 : installer Local by Flywheel

Local by Flywheel - 1

Tout d'abord, vous allez devoir installer le logiciel Local by Flywheel sur votre ordinateur. Soyez heureux car il existe deux versions : une pour Windows et une pour Mac !

Attention, votre ordinateur devra avoir au minimum 1GB d’espace de disque disponible. Pour les utilisateurs de Mac, l'environnement minimum requis est OS X 10.9

Commençons...

  • Rendez-vous sur le site de Local by Flywheel et cliquez sur Free Download
  • Choisissez votre environnement (Mac ou Windows) et renseignez les champs (nom, prénom, adresse mail etc.) puis cliquez sur GET IT NOW !
  • Le téléchargement du logiciel va alors commencer. Attention, le dossier pèse 450Mo, cela peut prendre un peu de temps.
  • Une fois le téléchargement achevé, dézippez le dossier et installez Local by Flywheel de la même manière qu'un logiciel classique.
  • Ouvrez le logiciel puis cliquez sur LET'S GO !

 

Étape 2 : configurer Local by Flywheel

Local by Flywheel - 2

Vous remarquerez que l'environnement est très épuré. Un simple écran blanc et vert s'affichera à l'ouverture de Local by Flywheel et seulement quelques icônes seront présents. Vous allez pouvoir commencer à configurer les quelques réglages :

  • Dans le menu principal, aller à Local by FlyWheel > Préférences
  • Vous allez pouvoir configurer les réglages du mode mode "Custom".
  • Dans la première partie dédiée à WordPress, vous pourrez définir l'Admin User, l'Admin Password ainsi que l'Admin Email. N'oubliez pas de renseigner le Path, c'est le chemin local qui vous permettra de retrouver les dossiers et fichiers de vos sites WordPress. Par exemple, vous pouvez attribuer un nouveau dossier sur votre desktop (bureau).
  • Dans la deuxième partie nommée Prefered Environment Default, laissez Development Mode sur OFF.
  • Dans la troisième partie nommée Custom Environment Default, vous pourrez choisir les versions de PHP, MySQL et Web Server. Essayez de choisir les dernières versions (ou avant-dernières) même si cela a peu d'impact pour le moment car vous travaillez en local.
  • Validez vos réglages en cliquant sur Apply
  • Pour fermez les préférences, cliquez sur la croix verte située en haut à droite (même si cela paraît évident, je le précise car j'ai mis quelques instants pour trouver !)

 

Étape 3 : créez votre premier site WordPress

Local by Flywheel - 3

À présent que les réglages ont été effectués (cela n'a pris que quelques minutes), vous allez pouvoir passer aux choses sérieuses : créer votre premier site WordPress ! La procédure est simplissime, regardez :

  • Pour ajouter un site vous pouvez cliquer sur Créer un nouveau site ou bien sur l'icône "+" situé en bas à gauche.
  • Une fenêtre s'ouvre et vous allez pouvoir renseigner : le nom du site, le nom de domaine (l'url, par exemple : mon-site.dev) et le path (cela a été préconfiguré dans l'étape précédente). Terminez en cliquant sur Continue
  • Les réglages de l’environnement : choisissez Custom, sélectionnez vos versions de PHP, MySql et Web Server puis cliquez sur Continue
  • Les réglages de WordPress : ici, vous allez pouvoir définir votre Username, votre Password (mot de passe), votre adresse mail et si vous désirez créer un multisite ou non, puis cliquez sur Continue. Il est possible que ces champs soient déjà pré-remplis (si vous les avez renseigné dans les settings de l'étape 2) et vous pourrez les modifier si besoin.
  • Patientez le temps que le site se configure, le mot de passe de votre ordinateur pourrait vous être demandé afin de valider l'installation.
  • À présent votre site est créé et il est fonctionnel !

Vous n'avez rien d'autre à faire, Local by Flywheel s'est occupé de tout : il vous a installé la dernière version de WordPress, a créé votre base de données et tout ce qu'il faut pour avoir un site fonctionnel... C'est presque magique !

Local by Flywheel - 4

À présent vous allez pouvoir commencer à configurer votre site. Depuis l'application Local by Flywheel, il vous suffira de cliquer sur ADMIN pour rejoindre le dashbord de WordPress (la partie administrateur). Pour vous connecter, vous pourrez utiliser les identifiants créés à l’étape 3 "les réglages de WordPress".

Toujours dans l'application Local by Flywheel, si vous souhaitez accéder à votre site directement par le côté Front-End (la partie visible par les internautes), cliquez sur VIEW SITE

 

Étape 4 : les premiers pas dans votre nouveau site...

Local by Flywheel - 5

Si c'est la première fois que vous entrez dans l'administration de WordPress, vous aurez deux choses à faire avant tout :

  • modifier la langue de votre site WordPress car Local by Flywheel l'a installé en anglais par défaut. Pour cela, rendez-vous à Settings > General > Site language : positionnez le menu déroulant sur Français puis terminez par Save Changes
  • ensuite, toujours dans le menu Réglages, allez dans Permaliens et choisissez votre structure d'URL préférée. Pour une URL simplifiée, vous pouvez choisir "nom de l'article". Terminez par Enregistrer. Il est important de définir ses permaliens dès le début car si vous décidez de le faire ultérieurement, après avoir créé de nombreuses pages et articles, vous devrez effectuer des redirections.

Ensuite, vous pourrez tranquillement commencer à personnaliser votre site :

 

Étape 5 : migrez votre site local vers votre serveur en ligne

Lorsque vous êtes satisfait de votre site, que le design ainsi que le contenu sont en adéquation avec votre projet, vous allez devoir migrer votre site local sur un serveur en ligne. Pour cela, vous aurez besoin de :

 

Solutions alternatives

Il existe d'autres solutions pour installer WordPress simplement en local :

  • InstantWP (pour utilisateurs PC uniquement)
  • Bitnami (Mac & PC, plus orienté dév)

 

En conclusion...

Local by Flywheel est un excellent outil de départ, surtout si on veut s'amuser avec WordPress sans le moindre risque.

Toutefois, je trouve cette méthode un peu floue, c'est à dire qu'on ne sait pas ce qui se passe "derrière", du fait que le logiciel s'occupe de tout : vous ne pourrez pas installer WordPress manuellement, vous ne pourrez pas créer votre base de données avec des préfixes personnalisés etc. A noter également quelques bugs avec certains anti-virus Windows mais il reste un bon pied à l'étrier...

Local by Flywheel pourrait également vous être utile si vous souhaitez dupliquer en local votre site déjà en ligne (dans le cas où vous auriez envie de faire des essais sans risquer de perdre votre vrai site !).

Utiliser Local by Flywheel pour débuter sereinement en local
4.5 pour 13 votes

A propos de l'auteur...

Lycia Diaz

Freelance WordPress, Rédactrice Web et Webdesigner, je suis passionnée par le monde du web et de l'environnement Apple... Je tiens également un blog qui traite de ces sujets. J'adore découvrir, tester et partager mes expériences mais aussi créer et réaliser de nouveaux projets ! Je suis auteure d'un guide complet sur WordPress.

5 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Florian dit :

    Très bon outil pour automatiser certaines tâches rébarbatives.

    Le p’tit gist de Thierry est intéressant également, merci.

  • wyse dit :

    Et Linux ?? il sent le pâté ?? Et LAMP vous connaissez ?
    Non c’est vrai que ça a l’air sympa, mais 95% des hébergements tournent sous Linux ou Unix tout de même.

  • Thierry PIGOT - Expert WordPress dit :

    @wyse justement, Local permet de créer des containers avec des environnements linux avec au choix, du apache ou du nginx.

  • Christophe Jaouen dit :

    J’ai testé Local 2-3 fois aussi et l’installation d’un nouveau site, l’import/export pour une migration sont tous simples. Malheureusement, sur PC en tous cas, sur un petit site, ca roule tout seul, mais dès qu’on a un site un peu plus gros ca rame à mort. Ca va alors plus vite de tester sur un site de dev en ligne qu’en Local. Je crois avoir lu qu’ils devaient améliorer ca mais je n’ai pas retesté depuis quelques semaines.

Vous pouvez laisser votre commentaire ci-dessous et même vous abonner aux commentaires de l'article.
Nota : pour le champ "Site web", seuls les liens vers vos réseaux sociaux sont autorisés.

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !

59 Partages
Partagez27
Tweetez22
Partagez5
Buffer5