Les nouveautés et changements techniques de WordPress 5.5

Prévue pour le 11 août 2020, la sortie de la toute nouvelle version de WordPress 5.5 questionne et interroge. Avec un nombre de modifications importantes allant jusqu’à certaines composantes du cœur du code CMS, elle est le fruit d’un travail de plus 5 mois. L’équipe développement WP promet un bon nombre de nouveautés techniques et de nouvelles fonctionnalités !

wordpress-5.5

 

Qu’est ce que WordPress 5.5 bêta 2 ?

WordPress 5.5 est la nouvelle version du support dont la sortie est prévue pour août 2020. Elle introduit de nouvelles fonctionnalités dont certaines sont attendues depuis longtemps. On parle notamment de la mise à jour automatique des thèmes et des extensions, l’introduction d’un répertoire des blocs ou encore de nouveaux plans de site XML, intégrés en natif. Le service développement WP a également introduit les dernières innovations de l’éditeur de texte Gutenberg, ainsi que le chargement différé des images (lazy loading). En tout, ce sont plus de 160 nouveautés et plus de 300 corrections de bugs.

WordPress 5.5, c’est donc la seconde mise à jour majeure de l’année qui améliore considérablement l’interface utilisateur et le maniement des sites WordPress. (Voir notre article comment installer WordPress).

 

Les principaux changements techniques de WordPress 5.5

La nouvelle version inclut de nombreux bouleversements techniques et nécessite donc une certaine adaptation de la part des professionnels. Si la version officielle est toujours en développement, il est possible de la tester. On recommande donc de commencer d’ores et déjà à se familiariser avec la nouvelle version WP. Attention ! Ne l’utilisez pas sur un site déjà en construction ou en production. Il est préférable de tester les nouvelles fonctionnalités sur des site en préparation ou tout simplement sur des “crash-tests”. Pour se familiariser avec la nouvelle configuration, il est recommandable de créer un site test et d’explorer sans enjeux la nouvelles version du CMS WP.

Pour obtenir la nouvelle version WP 5-5 bêta 2, vous pouvez :

  • Installer directement le plugin WP Tester. Au cours du processus d’installation, n’oubliez pas de sélectionner l’option intitulée « bleeding edge nightlies » ;
  • Télécharger directement le dossier en format zip, puis installer la version sur le site internet approprié .

Afin de maitriser les nouveaux codes et les changements techniques majeurs de la nouvelle version du CMS de WP, découvrez en quoi consistent concrètement ces nouvelles fonctionnalités !

 

WordPress 5.5 autoupdate

La star de la nouvelle version 5.5 : l’AutoUpdate

C’est bien la fonctionnalité qui fait le plus sensation dans le cadre de la sortie de WordPress 5.5 bêta 2. C’est le fruit d’un travail acharné de plus de 5 mois pour les équipes de WP. Cette nouvelle fonctionnalité permet d’insérer une toute nouvelle interface qui s’attache à gérer les mises à jour automatiques des extensions et des thèmes.

Si cette fonctionnalité est présentée comme le changement technique le plus important de la nouvelle version, elle n’en fait pas moins débat, nous le verrons. Depuis le mois de février, tout le monde en parle ! En effet, jusque là, impossible d’obtenir un plugin natif qui permettent de mettre à jour automatiquement les extensions et les thèmes directement depuis WP. Pour faire ces mises à jour, il fallait donc passer par d’autres plugins ou bien par les tableaux de bord des sites hébergeants.

Les équipes de WP ont réagit à ce véritable casse-tête des MAJ en intégrant la solution dans la nouvelle version. En effet, cette fonctionnalité représente un enjeu fondamental pour les professionnels. Les rappels quant aux MAJ sont nombreux et tout le monde s’accorde à ce sujet : elles sont très importantes. Elles permettent de sécuriser les failles éventuelles et de se prémunir des potentielles intrusions sur le site. Elles permettent également de garantir l’accessibilité de vos pages et la fonctionnalité de votre maillage.

L’auto-update est donc une véritable révolution qui agit sur tous les plans. Les màj automatiques permettent d’augmenter la sécurité et les performances de votre site, de réduire les conflits entre les différentes versions disponibles et d’améliorer l’expérience utilisateur. En somme, elle présente une somme incalculable d’avantages :

  • Ne plus effectuer les mises à jour manuellement, en respectant un protocole strict pour ne pas détériorer le travail effectué au préalable ;
  • Profiter de toutes les dernières fonctionnalités en temps et en heure, sans générer de conflits entre les versions ;
  • Améliorer son référencement en fournissant à Google un site propre, cohérent et bien codé ;
  • Régler rapidement les bugs issus des conflits entre les extensions, les plugins et les thèmes ;
  • Garantir une expérience utilisateur optimale, mais aussi des performances de qualité aux internautes ;
  • Etc.

Pour activer les mises à jour automatiques, il faut réaliser l’opération pour chaque thème et pour chaque extension, individuellement. Parmi nos trucs et astuces : pensez à mettre des rappels ! En effet, cette nouvelle fonctionnalité est désactivée par défaut. Enfin, vous pouvez trouver sur le blog officiel de WP toutes les explications détaillées concernant la procédure d’activation. Ces “dev notes” sont en anglais et vous orientent en ce qui concerne les cas suivants :

  • Ceux qui souhaitent découvrir en détails comment fonctionne la nouvelle interface de mise à jour automatique ;
  • Ceux qui souhaitent en savoir plus sur les notifications reçues et envoyées après avoir effectué les mises à jour ;
  • Ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’écran de Santé de leur site, notamment au regard des informations affichées avant ou après la mise à jour automatique ;

N’hésitez pas à consulter ces notes pour vous familiariser complètement avec la nouvelle interface. Cela est particulièrement recommandé pour les personnes qui utilisent des extensions non référencées sur le site officiel de WP. En effet, les mises à jour automatiques ne prennent pas toujours en compte ces extensions non répertoriées ou non natives. Il faut donc rapidement effectuer des manipulations pour garantir la compatibilité de toutes les extensions avec les nouvelles fonctionnalités.

 

Les débats autour de l’autoupdate

On le voit, cette nouvelle fonctionnalité introduit des innovations intéressantes mais aussi quelques complications. En introduisant le système de mises à jour automatique, les équipes WP ont pourquoi suscité le débat.

Rappelons d’abord que la mise à jour en tant que telle ne suscite aucune controverse et fait l’objet d’un large consensus. Elle est absolument fondamentale pour protéger un site des attaques et des intrusions. En outre, les mises à jour des extensions et des thèmes sont primordiales pour garantir l’accessibilité de votre site. On le voit, un thème qui n’a pas été actualisé et qui évolue sur une version supérieure de WP perd toute son utilité. Le CSS semble perdre la raison et plus rien ne fonctionne correctement…

Donc, si l’utilité des MAJ n’est pas remise en cause, leur caractère automatique soulève quelques doutes. En effet, certains s’interrogent sur la temporalité des MAJ entre les différents plugin(s), les thèmes et les extensions. Si ces dernières ne sont pas effectuées simultanément, de nombreux dégâts peuvent survenir… Ceux qui changent le CSS d’un thème ou qui recode une partie de leurs thèmes pour des raisons techniques et esthétiques peuvent perdre leur travail, notamment si une mise à jour automatique intervient avant ou après la MAJ d’une extension ou d’un plugin…

Pas de panique pour autant ! Il existe des solutions pour éviter ce type d’incidents : créer des back-up réguliers ou bien tout simplement, ne pas activer la MAJ automatique !

En effet, les développeurs WP ont rapidement pris en compte les nombreux questionnements des professionnels et ont donc développé une version automatique mais désactivée par défaut. Si ces modifications ont permis de mettre tout le monde d’accord, on recommande aussi de créer une version “enfant” de votre site pour conserver une niveau de sécurité acceptable et protéger vos fonctionnalités ainsi que vos CSS.

 

Des grandes nouveautés en matière d’accessibilité

En termes d’accessibilité sur WordPress 5.5, on dénombre plus d’une trentaine de nouvelles fonctionnalités. Parmi elles, l’introduction d’un référencement des thèmes WP. En effet, les professionnels qui se spécialisent dans la création de site et qui développent des thèmes WP peuvent dorénavant les déclarer grâce à la fonctionnalité “navigation-widgets”. Cette dernière permet de déclarer son support pour augmenter l’accessibilité du thème en question, mais également sa sémantique et son référencement.

Une fois l’opération exécutée, les widgets natifs qui permettent d’afficher les listes de liens sont regroupées dans l’élément intitulé “nav”. Ce dernier dispose d’un attribut spécial, le aria-label, qui est automatiquement créé. Il récupère le titre du widget en question et le décrit aux différentes technologiques d’assistances. En somme, cet attribut référence votre thème.

 

Les nouvelles fonctionnalités de mise en page

En termes de mise en page, les équipes WordPress 5.5 ont développé un tout nouveau répertoire de blocs qui permet d’améliorer considérablement la mise en page des sites. Grâce à l’introduction de ce répertoire, on se réjouit de pouvoir installer et trouver les toutes dernières innovations en matière de bloc. Pour l’utiliser, rien de plus simple ! Le plugin est natif, pas besoin de l’installer. Sur la barre de recherche, tapez vos requêtes et accédez directement aux plugin(s) WP qui correspondent aux blocs !

Dans cette nouvelle fonctionnalité, on salue également l’apparition de nouveaux modèles de blocs, entièrement mis à jour. Ces derniers sont accessibles et sont faciles à utiliser. Ils sont paramétrés en fonction des ajustements les plus utilisés et sont facilement installables. WP promet également l’introduction périodique de nombreux blocs actualisés.

Enfin, de nouvelles fonctionnalité permettent de déplacer ou de modifier plus facilement les blocs :

  • Il est dorénavant possible de déplacer les blocs ou bien des copier coller entre eux ;
  • Des systèmes de sélection multiple qui permettent d’effectuer les modifications sur plusieurs blocs en même temps ;
  • Il sera possible de sélectionner le bloc parent qui contient des blocs imbriqués, qu’il soit disposé en groupe ou en colonne.

 

De nouvelles fonctionnalités pour optimiser les images

La simplification de l’édition des images sur WordPress 5.5

La nouvelle version WP 5-5 bêta 2 introduit également de belles perspectives pour l’édition d’image sur le support. D’abord, elle améliore l’expérience utilisateur en rendant plus accessibles et faciles à utiliser certains outils d’édition :

  • Il est possible de retoucher plus facilement les images en les recardant, en changeant les dimensions (16:9, 4:3, etc.) ou en effectuant des rotations diverses. Il est donc possible de faire basculer vos images en mode paysage, portrait, panorama, etc ;
  • Ces fonctionnalités sont disponibles directement dans la bibliothèque médias. Il est également possible de procéder à ces opérations sans quitter l’éditeur et directement depuis le menu rapide de votre site ! Il suffit alors de se rendre sur la page en question et de procéder aux modifications de l’image ;

L’introduction des plans de site XML

La nouvelle version WP.5-5 bêta 2 introduit les plans de site XML, aussi appelés les “fichiers sitemap”. Ces derniers permettent de regrouper toutes les publications dans un fichier. Ils permettent au CMS d’intégrer directement :

  • La page d’accueil ;
  • Toutes les publications ;
  • Toutes les pages ;
  • Toutes les archives ;
  • Toutes les catégories ;
  • Toutes les balises ;
  • Toute autre taxonomie personnalisée ;

Les fichier XML permettent donc d’obtenir un meilleur référencement et de faciliter le travail des algorithmes SEO. L’introduction des sitemap.xml comportera les paramètres de bases, requis par les protocoles en question. Dans la prochaine mise à jour, ces derniers seront activés par défaut. Si d’autres plugin(s) ou extensions de référencement sont installés sur vos sites WP, pas de panique ! Vous n’avez rien à faire. Pour savoir comment modifier les fichiers XML, les supprimer ou bien les ajouter, vous pouvez consulter les articles spécialisés sur le blog officiel WP.

L’intégration du lazy-loading par défaut

Bien que l’attribut HTML « lazy » ait été lancé depuis la dernière mise à jour de WP 5.4, l’arrivée de la nouvelle version permettra d’intégrer lazy-loading comme un attribut par défaut. En effet, dans la nouvelle version du CMS lazy-loading est intégré par défaut. La fonctionnalité s’est largement démocratisée ces dernières et est maintenant supportée par tous les navigateurs (sauf Safari). Elle permet de remettre à plus tard le chargement des images téléchargées, lorsque cela est nécessaire. C’est par exemple le cas lorsque l’on souhaite naviguer sur le site pour découvrir les images qui apparaissent réellement à l’écran et non celles qui sont encore en train de charger.

Cette fonctionnalité est absolument incontournable dans le bon référencement d’un site internet, puisqu’elle permet d’améliorer ses performances et l’expérience utilisateur. De plus, elle assure un chargement efficace du site internet ! Cela améliore les capacités de navigation des internautes mais aussi des FAI et des différents hôtes. Pour Jake Spurloc, lazy-loading est une fonctionnalité primordiale en termes d’économies d’énergies et de vitesse de connexion internet.

 

Un tour d’horizons des autres modifications techniques majeures

D’innombrables autres modifications techniques ont été apportées à la nouvelle version WordPress 5.5. Il s’agira par exemple :

  • D’une modification de l’outil de personnalisation : on dénombre plus de sept modifications relatives à ces fonctionnalités. Elles concernent notamment les logos personnalisés. En effet, ces logos ne permettront plus aux utilisateurs de retourner sur la page d’accueil en un clic ;
  • D’une modification de l’éditeur Gutenberg : la nouvelle version WP intègre près de 10 versions de l’éditeur ! Elle contient donc les versions allant de la 7.6, jusqu’à la 8.5, ainsi que de nombreux correctifs ;
  • Des modifications relatives aux médias : la nouvelle version plus de 26 modifications relatives aux médias. ;
  • API REST : la nouvelle version intègre près de 36 mises à jour en une seule version. Il s’agit notamment de modifications majeures des points de terminaison ainsi que des changements du CORS.

 

Pour finir, que penser de la nouvelle version WordPress 5.5 ?

Si certaines nouvelles fonctionnalités ont pu faire débat, la nouvelle version de WP est néanmoins très attendue. Elle apporte de nouvelles solutions pratiques et intuitives à des problèmes récurrents chez WordPress et innove avec des fonctionnalités très intéressantes ! Elle résout aussi de nombreux bugs (plus de 300) et apporte des corrections efficaces aux widgets cassés ou aux conflits entre les plugins et les extensions.

On recommande donc de se familiariser dès à présent avec cette nouvelle version qui fera sa grande sortie dans quelques jours seulement.

A propos de l'auteur...

WPFormation

Fabrice Ducarme, spécialiste & formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur de WP Formation.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015, Marseille 2017 et au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 450 articles & tutoriaux à propos de WordPress, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

3 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Marc Helrer dit :

    Bonjour,

    J’ai un plugin de cache avec Lazyload intégré. Faut-il désactiver la fonction et laisser wordpress faire

  • Marc Helrer dit :

    Bonjour,

    Oui, c’est bien wp rocket.

    Merci de votre réponse.

Vous pouvez laisser votre commentaire ci-dessous et même vous abonner aux commentaires de l'article.
Nota: pour le champ "Site Web", seuls les liens vers vos réseaux sociaux sont autorisés.

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !