WordPress 6.0 : Découvrez ce qui vous attend !

Après la sortie, au mois de janvier 2022, de la version 5.9 de WordPress, également appelée Joséphine, le mois de mai verra la sortie de la version majeure 6.0. La mise à jour 5.9 contenait énormément de nouveautés. Donc, qui dit nouveautés, dit effets de bord que la version 6.0 de WordPress viendra corriger.

 

Les nouveautés de la version 6.0 de WordPress

En réalité, cette version 6.0 n’apportera pas réellement de grands bouleversements. Elle viendra plutôt corriger les défauts rencontrés lors de la mise à jour à la version 5.9. Cette mise à jour a, en effet, apporté un lot considérable de modifications ainsi il est normal que des correctifs soient apportés. Ce sera le rôle de cette version 6.0. Pour faire un parallèle, cette version sera un peu comparable à la version 5.1 dans la mesure, où elle permettra de stabiliser et consolider l’existant, d’aller un peu plus loin sur des fonctionnalités qui ont déjà été mises en place sur 5.9 mais peut-être partiellement et qui nécessiteront un peu plus de développement et de fine tuning.

wordpress

 

La consolidation de la phase 2 du projet Gutenberg

Pour rappel, Gutenberg est le nouvel éditeur de WordPress. Depuis 2018, l’édition de contenus a été intégralement repensée pour apporter plus de flexibilité à la création de contenus pour les pages et les articles. wordpress 6.0 et la mise en place de la phase 2 du projet serviront donc de socle pour le déploiement du FSE (Full Site Editing), une expérience unique permettant de gérer l’ensemble du site et les différentes publications d’une manière simplifiée et intuitive. Cette seconde phase du projet rendra plus personnalisables les répertoires de blocs ainsi que les modèles et les thèmes axés sur des blocs.

Pour rafraîchir la mémoire des utilisateurs WordPress, voici les quatre phases du projet Gutenberg.

  • 1. Lancement du projet Gutenberg avec l’édition du site à travers des blocs
  • 2. Possibilité de personnaliser le site à travers le Full Site Editing (FSE ou éditeur de thème en français)
  • 3. Mise en place d’un outil permettant de créer du contenu en collaboration
  • 4. Implémentation native de la gestion multilingue

Pour consulter la feuille de route de WordPress en français, cliquez ici. Pour la version anglaise, cliquez ici.

gutenberg constructeur de page wordpress

De nouvelles fonctionnalités pour le Full Site Editing (FSE)

La construction de site dans les blocs donnait déjà des résultats plutôt satisfaisant avec la version 5.9 mais n’absorbait pas tous les usecase des utilisateurs. Cependant, la version 6.0 améliorera la palette d’outils disponibles et consolidera l’existant en apportant de nombreuses améliorations fonctionnelles contrairement aux releases intermédiaires qui contenaient principalement des correctifs de maintenance (82 correctifs avec la release 5.9.1 majoritairement liés à l’éditeur corrigeant quelques warning apparaissant sous certaines conditions pour des cas d’utilisations vraiment très spécifiques).

 

Gestion des blocs pattern

La différence entre les blocs pattern et les blocs réutilisables, c’est que les blocs pattern sont des agencements déjà prêts que l’on peut modifier sans que cela ne se modifie partout dans le site tandis qu’un bloc réutilisable, c’est un agencement qu’on ne modifie qu’à un seul endroit et qui se modifie partout sur le site. Dorénavant, il sera possible de créer des blocs pattern à partir de blocs pattern que l’on possède déjà. La version 5.9 avait déjà mis en avant cette possibilité mais la version 6.0 la rendra plus accessible, plus facile à utiliser avec une librairie de patterns qui fonctionnera très bien avec un simple copier-coller. De plus, l’accès à ces patterns pourra désormais être possible depuis l’admin de WordPress , ce qui fluidifiera énormément les manipulations. (Pour info, le plugin s’appellera MyWP Block Pattern)

 

Au-delà de la mise en avant des blocs pattern

Des améliorations de blocs déjà en place avec le FSE sont à signaler. Notamment le bloc Menu qui aura plus de possibilités de customisation. De même que le bloc Commentaire qui va fonctionner comme le bloc de Book. Il sera possible, également, d’ajouter et de retirer des parties. En résumé, ce sera un bloc dans lequel on pourra agencer d’autres blocs. Un autre point très intéressant est qu’il y aura la possibilité d’avoir plusieurs variations du thème. C’est à dire que dans le fichier de configuration .json (ou à la main dans l’admin), il sera dorénavant possible d’opérer des variations de thèmes au point de vue typo, taille de texte, couleur, etc., ce qui se révélera très intéressant pour les agences qui pourront créer des thèmes basiques avec de nombreuses variantes à proposer à leurs clients.

 

Les consolidations au niveau de l’éditeur

On verra apparaître une meilleure interaction avec l’éditeur de site, les styles globaux seront impactés de même que la navigation et les modèles. Tout cela grâce, entre autre, à une interface plus intuitive. Concrètement, si la gestion du contenu de chaque publication était limitée avec l’éditeur de blocs, le FSE donnera dorénavant la possibilité de manœuvrer chaque élément éditorial que l’on retrouve dans l’interface comme les menus de navigation, le header du site, les widgets ou le footer.

De même qu’il sera également possible de manipuler les modèles de pages dédiées au thème comme celles concernant les articles, les résultats de recherche ou les erreurs 404, etc. En gros, le template restera responsable à part entière de la charte graphique de l’ensemble du site à travers les feuilles de style mais la mise en page et l’organisation de tous les éléments du contenu seront administrés à travers les blocs Gutenberg. Il sera possible, par exemple, de créer et paramétrer le pied de page d’un site à partir de zéro en gardant la charte graphique globale du site définie par son template.

Article WordPress mode d'emploi de l'éditeur Gutenberg

 

Les objectifs du FSE pour les utilisateurs et les développeurs

Côté utilisateurs

Il s’agira principalement d’offrir une maîtrise totale des contenus du site ainsi que de l’architecture d’ensemble. Même si cela est possible depuis un certain temps déjà grâce au customizer qui permet aux thèmes de déclarer des éléments modifiables au sein même du thème. Le Full Site Editing offrira la possibilité de faire de même mais en utilisant une interface unifiée et un nouveau concept accessible à tous : le bloc éditorial.

Chacun des blocs pourra se combiner avec d’autres blocs afin de former une multitude d’agencements, tout en conservant la charte graphique du thème. On obtiendra donc une meilleure interaction concernant la navigation et les modèles, les styles et l’éditeur. On verra également apparaître un mode de navigation repensé sur le site afin de suivre plus facilement les liens entre les différentes parties. De même qu’il sera désormais possible de créer des templates en version simplifiée. L’optimisation des modèles sera également mise en avant en plaçant les modèles au centre du concept pour ce qui concerne la création de nouvelles pages ou de nouveaux thèmes.

Le mode Explorer, déjà existant, sera amélioré et permettra de connecter le répertoire avec les modèles. On pourra également enregistrer les modèles, une fonction attendue et qui coule de source. Cela devrait prendre l’apparence d’un dossier de modèles dont les en-têtes seraient automatiquement enregistrés. Enfin, concernant les blocs, la version 5.9 avait mis en place le développement du bloc de navigation qui verra une mise à jour importante avec la version 6.0. Ce bloc sera mis en exergue car il inclura nombre d’opportunités et de personnalisations. Mais ce ne sera pas le seul, un nombre conséquent d’autres blocs sera améliorés et optimisés afin, entre autre, d’organiser l’affichage des comments ou bien sauvegarder l’image de la Une en qualité d’attribut d’autres blocs (Texte et Media, cover, etc.).

Côté développeurs

On assistera ici à un changement majeur concernant le développement. Car les thèmes, afin d’être compatibles avec le FSE, devront s’articuler autour d’une architecture spécifique via un fichier theme.json et de nouveaux fichiers modèles incluant la base HTML de l’interface. Lorsque le Full Site Editing est sorti en 2018, il n’y avait qu’une petite minorité des thèmes qui étaient compatibles. Alors qu’aujourd’hui, avec Gutenberg, le retard concernant cette compatibilité a été relativement comblé. Ceci étant dû à l’ensemble des possibilités que Gutenberg offre et l’occasion saisie par les auteurs de thèmes de pouvoir travailler avec un outil si malléable et intuitif.

L’éditeur de blocs du Projet Gutenberg a largement démontré ses capacités à apporter des améliorations importantes à WP, qu’il s’agisse de l’administration des contenus, de ses performances, de maintenabilité, d’universalité ou d’accessibilité. Du fait aussi qu’au niveau de la base de données, Le projet travaille avec du HTML standard ce qui rend les opérations de migration beaucoup plus fluides et aisées. Il est précisé également que WordPress 6.0 aura pour but de renforcer la cohérence en introduisant des fonctionnalités augmentant la réactivité et le souhait d’accroître l’API Supports et Éléments. Un autre objectif majeur de la part de WordPress est de poursuivre la facilitation dans la façon d’adopter l’ensemble de ces outils par les blocs tiers.

FSE WordPress 6

 

Gutenberg versus Elementor

On remarquera cependant que WordPress ne poursuit pas les mêmes buts que certains autres constructeurs de pages. Sur les notions de design des pages, Elementor va plus loin que Gutenberg grâce à un grand nombre d’options pour la mise en forme. Ce n’est pas le cas de Gutenberg qui se base sur le thème pour traiter de la charte graphique et c’est ce qui fait la différence et donne du poids au projet en maintenant une séparation nette entre la mise en forme (que gère le thème) et les contenus (que Gutenberg gère).

Évidemment, si on se met à comparer les performances de Gutenberg avec des constructeurs de pages comme Elementor ou même Divi, on devra bien admettre qu’il reste encore pas mal de boulot chez WordPress pour que l’outil proposé soit plus performant et surtout plus intuitif mais l’écart se restreint et le retard est en passe d’être rattrapé à court/moyen terme.

Formaiton Elementor WordPress

 

Qu’en est-il de la compatibilité ?

La mise en place du Full Site Editing est une source de préoccupation majeure pour les développeuses et les développeurs WordPress . Concernant la compatibilité avec tous les thèmes, inéluctablement, c’est une question qui aura son importance sur le court et moyen terme. En effet, les thèmes seront amenés très rapidement à être compatibles avec le FSE, ce qui entraînera une autre façon de développer. C’est pourquoi les agences et les développeurs WordPress ont tout intérêt à s’y mettre dès maintenant et à éviter de procrastiner.

Tout retard pris dans la mise à niveau et l’utilisation du FSE pour développer des sites WordPress risque de se payer cash. Autant être tout de suite dans la course et s’adapter immédiatement aux contraintes liées au projet Gutenberg car les développeurs du projet l’ont dit sans détour : il n’y aura pas de retour en arrière et cette version 6.0 marque le début de la montée en puissance du projet et sa consolidation inexorable.

 

Passage à la version 6.0

Si la mise à jour vers la version 5.9 s’est bien déroulée, alors le passage à cette version 6.0 ne devrait poser aucun problème. Les releases intermédiaires ont globalement corrigé des bugs mineurs et quelques problèmes de sécurité mais rien de critique. Même si on n’est jamais à l’abri d’une tragédie, passer de la 5.9 à la 6.0 devrait normalement se dérouler sans accroc.

wordpress 6

Conclusion

On l’aura compris, l’objectif de cette version wordpress 6.0 est à l’image du passage de la 5.0 à la 5.1 : apporter du confort avec une palette de nouveaux outils faciles d’usage et permettant une prise en main intuitive du CMS. Elle confirme également la volonté de WordPress de mener à bien le projet Gutenberg en consolidant la phase 2 de ce projet.

Une étape importante pour les utilisateurs en ce qui concerne la création de blocs ou de pages. Mais, également, pour les développeurs et toutes les entités impactées par ces changements majeurs. Les agences de développement doivent impérativement tenir en compte ces bouleversements dès maintenant pour que leurs activités n’en pâtissent pas. Il serait dommage de rester sur le bord de la route.

close
wpformation
NE MANQUEZ PLUS RIEN !
Inscrivez-vous pour recevoir le meilleur de WordPress dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

A propos de l'auteur...

Avatar de WPFormation

WPFormation

Fabrice Ducarme, spécialiste & formateur WordPress je suis éditeur, auteur et fondateur de WP Formation.com. Conférencier lors des WordCamp Paris 2013 & 2015, Marseille 2017 et au WP Tech Nantes 2014, je vous propose plus de 500 articles & tutoriaux à propos de WordPress, mes trucs & astuces mais aussi des coups de gueule...

6 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Alors si je comprends bien ce que tu dis, Gutenberg est sur le point d’être plus complet que Elementor. Je vais suivre ce projet de près.

  • @Jacques : non, je pense que dans peu de temps il fera au moins aussi bien ! C’est déjà en partie le cas ! Combien d’utilisateurs utilisent Elementor à 100% de ses capacités ?
    Je dis également que c’est désormais l’éditeur par défaut et qu’il est dommage de recourir à des outils tiers alors que l’on peut déjà faire le job avec Gutenberg ^^

  • Bonjour,
    Je suis abonné à WPFormation depuis quelques mois et j’apprécie beaucoup votre contenu précis, bien vulgarisé et qui couvre plusieurs domaines.

    Je suis retraité et je crée des sites internet pour les particuliers, le monde associatif et les petites PME, respectivement le segment qui ne veut pas ou ne peut pas s’offrir les compétences d’une agence et souhaite un site étoffé mais simple.

    Dans mes articles, j’aimerais reprendre parfois vos conseils et articles, tout en vous citant bien entendu et en intégrant un lien vers WPformation.

    Est-ce qui vous m’y autorisez ?

    Merci par avance pour votre feed-back

    Cordialement
    Maurice

  • Bonjour @Maurice,
    Merci de nous suivre !
    Concernant la reproduction de nos contenus, elle peut être partielle uniquement, avec lien vers la source comme indiqué dans nos mentions légales.

    La copie partielle d’un extrait d’article, sur un site web ou un blog dans les conditions suivantes : Limitation à 500 caractères, suivis de la mention “Source :” suivie d’un lien composé de l’url de l’article sur WPFormation. Le lien ne doit pas comporter d’attribut “rel=nofollow “

  • Bonjour,

    Qu’en est-il des paramètres pour le responsive? pouvoir définir des tailles de caractères en fonction des tailles du support de lecture comme ‘computer’, ‘tablet’ ou ‘smart’? c’est une raison majeure pour moi d’opter pour elementor que de pouvoir gérer facilement ces trois tailles les plus usuelles. cela manque cruellement à gutenberg, que je ne prends pas la peine de regarder plus avant, tant qu’il n’y a pas cette gestion (sans devoir écrire des medias queries dans tous les coins). Je ne comprends pas que cela ne fasse pas partie des plans de développement de gutenberg.

    A moins que j’ai mal regardé ? Auquel cas, je ferai un ‘mea culpa’ tonitruant ;-)

    Cordialement.
    j-philippe

  • J’hésite vraiment à passer à WP 6… J’utilise Elementor Pro et dans le changelog, rien n’indique qu’il est compatible avec WP6… J’ai déjà eu des soucis par le passé avec PHP8 (du coup, j’ai fait machine arrière) donc tant que la compatibilité n’est pas assurée, je ne me lance pas.