SEO et Multilingue sur WordPress

Passer son site WordPress en multilingue représente un enjeu majeur pour beaucoup de sites web. De nombreux articles ont déjà écrit sur les différentes méthodes possibles pour le faire. Malheureusement, le multilingue peut comporter de nombreux pièges dont celui de ne pas être indexé dans toutes les langues.

Le but de cet article est de comprendre comment fonctionne le SEO multilingue et d’être capable de choisir une solution multilingue WordPress compatible avec les recommandations de Google.

seo multilingue WordPress image

SEO multilingue : Bonnes pratiques Google

Google a publié un guide sur la meilleure façon de réaliser un site multilingue. Ce guide s’adresse d’ailleurs à tous les sites, et pas uniquement à WordPress.

Voici en préambule les deux règles importantes pour que votre site soit correctement indexé dans toutes les langues :

Règle n°1 : Une URL différente par langue

Vous devez impérativement séparer les différentes versions de votre page. Par exemple:

  • http://mondomaine.com/hello/ : renvoie une page en anglais
  • http://mondomaine.com/fr/hello/ : renvoie une page en français

N’utilisez pas de cookie ou de variables de sessions pour choisir la langue.

Pour séparer les différentes versions de vos pages, vous avez plusieurs choix de structures :

  1. Sous domaine : fr.mondomaine.com/hello/
  2. Sous répertoire : mondomaine.com/fr/hello/
  3. Domaine dédié : mondomaine.fr/hello/

A ne pas faire : Si l’ip vient de France, alors http://mondomaine.com/hello/ affiche la page en français, sinon http://mondomaine.com/hello/ affiche la page en anglais.

  • Car cela empêcherait Google d’indexer la page en français, Google venant des États-Unis, il ne verrait jamais la page en français.

Choisissez plutôt les solutions 1 ou 2. La solution 3 est plus onéreuse à mettre en place et vous pourriez être bloqué car certains domaines peuvent être déjà pris ou nécessiter des conditions spéciales d’accès.

Règle n°2 : Prévenir Google des différentes versions

Une fois que vous avez vos différentes pages dans chaque langue, il faut prévenir Google pour qu’il passe bien sur chaque page. Pour cela, deux possibilités :

  1. La balise hreflang : Vous ajoutez la balise suivante dans votre partie <head> : <link rel="alternate" hreflang="es" href="http://es.example.com/" /> pour indiquer qu’il y a une page en espagnol.
  2. Le sitemap : A la place d’utiliser les balises hreflang, vous pouvez indiquer ces informations dans le sitemap de votre site.

Et voilà ! En respectant ces deux points, vous aurez déjà un site multilingue propre et ce dernier sera correctement indexé par Google dans toutes les langues.

 

Et pour WordPress alors ?

Rassurez-vous ! Vous n’aurez pas vous-même à appliquer les règles énoncées dans la partie 1. Sous WordPress, vous allez utiliser un plugin qui peut gérer ces aspects pour vous.

Maintenant que nous savons comment Google fonctionne, nous allons pouvoir explorer les différentes options multilingues pour WordPress et juger si elles respectent les bonnes pratiques SEO.

Le but de cette partie n’est pas de détailler le fonctionnement de plugins (cela a été déjà fait et vous trouverez de nombreux tutos ici ou ailleurs) mais plutôt de trancher si oui ou non, le plugin suit les meilleures pratiques de Google en terme de SEO.

Pour rappel, vous pouvez consulter notre guide ultime pour SEO by Yoast.

Multisite

La solution multisite consiste à complètement séparer les sites, par exemple sur des sous domaines ou des sous répertoires. Cette solution respecte les bonnes pratiques de Google et sera donc parfaitement compatible en SEO multilingue.

Pour en savoir plus sur les avantages / inconvénients du multisite, je vous conseille la lecture de https://wpchannel.com/multilingual-press-multilingue-multisite/

Plugins JavaScript

De nombreux plugins multilingues sont basés sur une traduction dynamique de la page: Un script JavaScript scanne le contenu du site, fait un appel extérieur (sur Google Translate par exemple) et modifie le contenu original en mettant le contenu traduit.

Malheureusement ce processus ne change pas l’URL et la page n’est pas rechargée.

On comprend donc que ces solutions ne sont pas compatibles avec le SEO multilingue. Votre site ne sera donc pas indexé en multilingue.

Plugins "code source"

Les plugins "code source", à l'instar de Weglot, WPML ou Polylang créent des URLs séparées pour chaque page et renvoient un code source propre dans la bonne langue.

De plus, ces extensions gèrent les balises hreflang pour indiquer à Google la présence des pages traduites. Ces solutions sont donc parfaitement compatibles avec le SEO multilingue.

 

Liste des plugins multilingues compatibles SEO

Dans la jungle des plugins multilingues, il est parfois difficile de connaitre le fonctionnement de ce dernier en lisant simplement la description et on risque parfois de se retrouver face à une mauvaise surprise : Ne pas voir son site indexé dans les autres langues !

Nous avons donc décortiqué quelques plugins multilingues pour comprendre le fonctionnement et savoir s’ils suivaient les pratiques SEO recommandées par Google.

PluginTypeCompatible SEO
Weglot TranslateCode sourceOui
WPMLCode sourceOui
PolylangCode sourceOui
TransposhCode sourceOui
GTranslateJavascriptNon
Google Language TranslatorJavascriptNon

Si vous voulez savoir si un autre plugin multilingue est compatible SEO, n'hésitez pas à nous le demander en commentaire, nous le rajouterons à la liste.

 

A propos de l'auteur...

Rémy

Fondateur de Weglot, Rémy c'est la touche technique de l’équipe. Esprit technique, il adore le code et construire des choses !

5 commentaires pertinents à ce jour ;)

  • Fred dit :
    Salut!
    Tout d’abord merci pour l’article, je suis en plein dedans donc très intéressant!
    Je reviens sur un point dont vous parlez: le site map.

    J’ai créé une 2ème langue avec POLYLANG (que je recommande chaudement) par contre lorsque j’ai mis à jour le sitemap via ALL IN ONE SEO ce dernier ne génère pas d’entrées pour toutes les pages www. monsite .com/en/

    Avez-vous une astuce à me donner pour y arriver?

    Egalement, savez vous si la balise hreflang= »en-GB » et hreflang= »en-US » influt sur le référencement?

    Encore merci,

    Fred

  • Rémy dit :
    Merci pour ton commentaire.

    En tant qu’un des fondateurs du plugin Weglot, je ne suis peut être pas le mieux placé pour parler de Polylang mais je pense pouvoir t’apporter quelques réponses.

    Ce qui est important pour les moteurs de recherche c’est qu’il y ait soit les urls multilingues dans le sitemap, soit dans le code source de la page sous la forme d’une balise hreflang. C’est une façon de dire à Google « Hey, j’ai aussi une version anglaise de ma page ici »

    Si les URLs anglaises ne sont pas dans ton sitemap, ce n’est pas grave si tu as bien les balises hreflang présente sur tes pages. Si tu n’as aucun des deux, là c’est problématique.

    Donc je te conseille de bien vérifier que Polylang ajoute ces balises à votre code source.

    Rémy.

  • Bonjour Rémy,
    Merci pour cet article. Le plugin « AIT Languages » respecte bien les deux conditions, je pense que tu peux l’ajouter à ta liste.
    Connais-tu un moyen de simuler la visite d’un site à partir d’un autre pays afin de vérifier si le site s’ouvre bien dans la langue du pays ?
  • Remy dit :
    Bonjour et merci pour ton commentaire.
    Pour simuler un visiteur d’un autre pays, il y a plusieurs extensions sous chrome pour te permettre de changer de pays. Tu peux aussi utiliser un VPN.

    Rémy

  • Bonjour ! A la suite d’un problème technique lié à Polylang, j’ai dû le désactivé ce mois-ci. Je ne sais pas trop comment, il s’est réactivé tout seul quelques jours plus tard. Cependant, cela m’a permis de constater un pic au niveau du trafic provenant de Google les jours où il est resté désactivé. J’ai testé de nouveau pour vérifier depuis deux jours et le résultat est le même : 100 à 200 visites en plus. Je me rends compte que mon sitemap n’était peut-être pas configuré correctement mais, je trouve ça tout de même surprenant !
Tweet107
Share31
Share12
Buffer46